Régionale APHG
Quoi de Neuf ?

Fermer 50 ans après les accords d'Evian

Fermer Animations pédagogiques

Fermer Bon à savoir

Fermer IXe Agoras

Fermer Université de Savoie : colloques, journées d'études

Fermer dernière minute

Fermer dernières infos officielles

Fermer rencontre débats expos

Sorties / Culture
Compte rendu de sortie - 2003 - le Vercors
Journées APHG – 13/14 juin 2003  - VERCORS ET PATRIMOINE
 
 
Voici une poignée d’années Thérèse Cousin, à l’occasion d’une rencontre au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère (exposition « maquis, dernières nouvelles »), lançait l’idée d’une excursion sur les lieux commémoratifs de la Résistance en Vercors. Spécialiste des questions muséographiques, et bien sûr de la Résistance, Jean-Claude Duclos relevait aussitôt l’intérêt d’une réflexion partagée avec l’APHG sur les formes et les outils d’une restitution de cette mémoire.
 
« Histoire, mémoire, restitution de la mémoire » ; le thème était trouvé, le partenariat entre l’APHG et le MRDI proposé ; restait à concrétiser ce projet. Après d’autres excursions qui nous conduisirent en Ardèche (deux fois), dans la Drôme et en Maurienne, l’année 2003 fut celle de la réalisation.
Entre-temps, la publication du travail de notre collègue Gilles Vergnon (IEP et Régionale de Lyon) en juillet 2002 nous apportait un éclairage magistral (et quasiment providentiel pour notre réflexion) sur l’histoire et la mémoire du maquis du Vercors*.
 
Par souci d’équilibre traditionnel entre nos disciplines, au premier thème, avant tout historique, nous choisîmes d’adjoindre une préoccupation plus géographique : en quoi le patrimoine nourrit-il l’identité d’un territoire et sert-il à son développement ? En Vercors, les responsables de « l’aménagement territorial » (Parc naturel Régional, Conseils généraux, communes, structures intercommunales…) étaient des interlocuteurs évidents, mobilisés avec compétence et efficacité par nos collègues géographes de l’IGA et de l’UPMF, Alain Morel, Pierre-Antoine Landel et Anne Sgard. Pour autant, sur le second thème choisi, les historiens n’auraient pas été en reste d’observations si le temps leur avait été alloué lors de la table ronde du deuxième jour… mais Anne Sgard n’avait-elle pas dans son intervention la veille déjà parcouru leur territoire ?
 
Ce furent donc deux belles, chaudes et longues journées qui nous occupèrent (une trentaine de membres de l’APHG et près d’une dizaine d’intervenants) ces 13 et 14 juin. A Valchevrière, à la grotte de la Luire, à la Cour des Fusillés de La Chapelle en Vercors, au musée puis au Mémorial de la Résistance à Vassieux, accueillis par Fabrice Poncet, nous eûmes de longs échanges sur notre perception des divers (différents) sites mémoriels visités, avec les réflexions de Gilles Vergnon, Anne-Marie Granet-Abisset, Jean-Claude Duclos, Gil Emprin, Jacqueline Veilhan notamment. En soirée, après la bonne table de nos hôtes à l’hôtel des Dryades à Font d’Urle, nous fûmes encore assez lucides pour écouter les exposés de G. Vergnon, sur « les vecteurs de la restitution de la mémoire du Vercors résistant », et de A. Sgard, sur « la construction d’un territoire et de son identité », alimenté par un riche fonds iconographique.
Le lendemain –  après que les plus matinaux eurent profité des dernières fraîcheurs matinales pour parcourir les crêtes urgoniennes de Font d’Urle – nous eûmes droit à l’analyse paysagère du val de Vassieux et des hauts plateaux du Vercors par Alain Morel, depuis les abords du Mémorial. A La Chapelle en Vercors, A. Sgard ouvrit par un bel état des lieux la table ronde où chacun de nos interlocuteurs (Pierre Weick - directeur du PNR, Régis Malsand - maire de la Chapelle en Vercors et président de la communauté de communes, Lucien Flenet - du service Environnement du Conseil général de la Drôme et Jean-Léo Ponçon - chargé de mission du Contrat Global de Développement Royans-Vercors) apporta son expérience et sa perception du développement territorial et de l’usage du patrimoine comme valeur à promouvoir ou à préserver. C’est par une brillante (et presque impertinente) synthèse que P.A. Landel conclut le débat, n’hésitant pas à souligner diverses contradictions tant d’ordre épistémologique qu’administratives.
En début d’après midi, après un sandwich rapidement expédié (… et un "retard dauphinois" – café oblige), ce fut Florent Costa qui nous présenta les missions et les ressources du CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement), basé à Lans en Vercors. Pour clore ces deux journées, et illustrer ses propos de la table ronde, L. Flenet conduisit les plus "résistants" d’entre nous au pâturage d’Ambel où, passionné et intarissable (en dépit de la chaleur et de la soif), il nous présenta le domaine sylvo-pastoral du Conseil Général de la Drôme géré par l’ONF, son travail, et répondit à notre curiosité.
 
Pour ces journées riches et passionnantes, je tiens à remercier – outre les personnes que nous avons sollicitées pour intervenir – l’équipe d’organisation, et particulièrement les co-présidents (les auto remerciements sont toujours aisés !), J. Veilhan, P. Guyon, A. Morel, côté "intendance", et G. Emprin, G. Vergnon, F. Poncet, A. Sgard, P.-A. Landel, P. Weick, L. Flenet pour leurs contributions et documents.
 
 
Pierre FOUCRAS
 
  
* Gilles Vergnon, le Vercors, histoire et mémoire d’un maquis, les éditions de l’Atelier/Editions ouvrières, Paris 2002

 


 [Pour en savoir plus sur les paysages du Vercors]

 [Pour en savoir plus sur Maquis et Maquisards du Vercors]

[Pour en savoir plus sur la connaissance du Maquis du Vercors]


Date de création : 10.03.2010 @ 9:52 PM
Dernière modification : 10.03.2010 @ 10:11 PM
Catégorie :


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Consulter l'agenda
Pour nous joindre
Fréquentation

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster + Infos
^ Haut ^