Aller au contenu Recherche Plan du site Accessibilité Contact



Aller au contenu Recherche


Radicalisation et radicalité : journée académique du 29 mars 2017

L’académie de Grenoble a organisé une journée de formation des équipes éducatives le mercredi 29 mars 2017 durant laquelle les 60 participants (professeurs de différentes disciplines, conseillers principaux d’éducation et personnels de direction) ont pu s’interroger et enrichir leurs connaissances sur la prévention des tentations radicales chez les jeunes et les phénomènes de radicalisation.

Fahrad Khosrokhavar - sociologue franco-iranien, définit la radicalisation comme « Le processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d’action, directement liée à une idéologie extrémiste, à un contenu politique, social ou religieux, qui conteste l’ordre établi sur le plan politique, social ou culturel ».

Radicalisation et radicalité, quel contexte ?

- Sébastian Roché - Docteur en sociologie et directeur de recherche au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), a présenté les résultats de son enquête réalisée en 2015 dans le cadre d’un programme de recherche international « les adolescents et la loi », qui concernait des élèves de la 5e à la 3e, scolarisés dans des établissements des Bouches-du-Rhône publics et privés sous contrat. Sa réflexion autour de la cohésion sociale et de la pré-radicalisation chez les collégiens a permis de comprendre ce qui peut influencer les jeunes. On retrouve par exemple la hiérarchie des valeurs personnelles (familiales, religieuses), le sentiment d’appartenance, et le degré de confiance dans les Institutions.

 Consulter l’enquête complète

- Philippe Martin - directeur de l’Institut Supérieur d’Étude des Religions et de la Laïcité (ISERL), a interrogé le terme radicalisation dans toutes ses dimensions, notamment autour de la question : la radicalisation a-t-elle une histoire ?

- Hager Karray - docteure psychiatre, psychanalyste, membre de l’école psychanalytique de Strasbourg, a étudié le contexte et les facteurs du processus de radicalisation. Elle a également mis l’accent sur la vigilance à adopter pour prévenir la radicalisation des jeunes.

Adolescence et radicalité : comprendre, repérer, accompagner

Lors de cette formation, l’intervention en table ronde de Christine Cannard - ingénieur de recherche à l’Institut National de la santé et de la Recherche Médicale (INSERM) au Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition, a permis d’exposer en quoi les adolescents rencontrant des problématiques identitaires devenaient fragiles face à des manipulations.

Enfin, au travers de leurs interventions, Aline Blanc-Tailleur - référente Laïcité & Citoyenneté de la direction territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse de l’Isère, ou Yves Berthuin - chargé de mission citoyenneté à la direction générale Pôle famille du conseil départemental de l’Isère, ont pu démontrer la complémentarité des actions et le travail en réseaux des partenaires institutionnels ou des collectivités territoriales.

Une journée d’échanges enrichissante qui conforte chacun dans la nécessité et la volonté d’agir ensemble.



TOUTES LES
ACTUALITÉS
2016-2017

imprimer article
imprimer


> Retour haut de page

Article modifié le 04-04-2017






> Toutes les académies
Directions des services départementaux de l'Education nationale :
> Ardèche   > Drôme   > Isère   > Savoie   > Haute-Savoie  
> CANOPÉ de Grenoble

Contact |  Plan du site |  Glossaire |  Accessibilité  |  Référentiel accessibilité - RGAA |  Mentions légales  |  Retour haut de page
Académie de Grenoble - 7 place Bir-Hakeim - CS 81065 - 38021 Grenoble Cedex 1 - Tél : 04.76.74.70.00          
flux_rss    Twitter ac-grenoble

Visiteurs connectés : 244