Retour DAACRetour site académie

Le forum de la DAAC

La culture dans tous ses états.
 
Nous sommes le Sam 26 Nov 2022 13:14

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Didon et Enée de Purcell au Théâtre Mouffetard à Paris
MessagePosté: Mer 1 Déc 2010 09:46 
Hors ligne

Inscription: Mer 1 Déc 2010 09:43
Messages: 1
En une petite heure, le grand Purcell a concentré une large palette d'émotions toutes plus intenses les unes que les autres dans ces airs célèbres dont on ne se lasse jamais.
Cette troupe de jeunes acteurs (car le jeu spécifiquement théâtral est particulièrement soigné) et chanteurs pleine d'énergie et d'invention nous emporte avec peu de moyens et beaucoup d'idées dans le tourbillon des passions qui mène notre héroïne royale inexorablement à la mort.
Les voix sont toutes exceptionnelles et même si notre Didon, aussi digne et froide dans son jeu que Belinda est pétillante, s'est excusée d'une angine en début de spectacle, elle s'est ménagée pour nous réserver un "Chapitre IV" d'une remarquable intensité vocale et dramatique. La seconde sorcière est interprétée par un chanteur, ce qui ajoute à l'inquiétante étrangeté des scènes où elle/il apparaît. Cela leur confère une couleur musicale étonnante et savoureuse tout en introduisant également une note d'humour réjouissante, clin d'oeil, vu d'ici, à Shakespeare et son mélange des tons si délectable et piquant.
Un Enée à la fois égaré et sensuel, une voix de basse chaude et veloutée complètent l'ensemble. J'ai été particulièrement sensible à la grande précision de la musique et à la clarté de la diction de chacun qui rend audible chaque parole, donc intelligible le texte (pour ceux qui connaissent l'oeuvre) même sans sous-titres.
Il était aussi particulièrement bienvenu de mettre en avant et en lumière la claveciniste, de la rendre ostensiblement maîtresse du temps théâtral puisque c'est elle qui de son jeu gracieux et précis soutient tout l'édifice musical d'un bout à l'autre de l'oeuvre.
Enfin, d'intéressantes trouvailles visuelles dans la mise en scène charment l'oeil, qui intensifient l'atmosphère de mystère : la scène de conciliabule des sorcières devant leurs cornues ou les jeux de lumière sculptant les corps humides et alanguis de manière très picturale dans la scène des bains en sont les meilleurs exemples.
On ne peut déplorer en définitive que l'acoustique de la salle, par ailleurs agréablement intime ce qui convient à cette oeuvre en particulier, peu adaptée à ce genre de manifestations où le chant tient la plus grande place.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Template made by DEVPPL - Traduction par phpBB-fr.com