Retour DAACRetour site académie

Le forum de la DAAC

La culture dans tous ses états.
 
Nous sommes le Sam 24 Sep 2022 19:28

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Arc 2012] What Richard did
MessagePosté: Lun 7 Jan 2013 09:28 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Déc 2009 11:31
Messages: 131
Localisation: Grenoble
What Richard Did est un film réalisé par Lenny Abrahamson. Il raconte l'histoire d'un jeune homme, Richard Karlson interprété par Jack Reynor. Beau jeune homme, capitaine de l'équipe de rugby et très populaire, Richard a tout pour réussir. Il fait la rencontre d'une jeune femme, Lara (Róisín Murphy) dont il tombe amoureux. Mais celle-ci a une grande complicité avec Conor (Sam Keeley), un autre membre de l'équipe. Lors d'une soirée alcoolisée, Richard, jaloux, commet un acte irréversible...

Le drame de Lenny Abrahamson, raconte une histoire qui, si elle n'est pas inspirée de faits réels, retranscrit une certaine vérité. L'esthétique, notamment dans la scène de bagarre, filmée caméra à l'épaule, renforce son aspect réaliste. Les principaux thèmes du film sont l'alcool, l'adolescence, la perte de contrôle, la culpabilité et l'expérimentation de ses propres limites. Lors du passage à l'âge adulte, chacun est confronté à ces différentes émotions et doit donc apprendre à se connaître. Tous ces sujets présents dans le film démontrent, avec simplicité mais efficacité, la difficulté du passage de l'enfance à l'âge adulte.

Le personnage principal du film, après avoir commis un acte terrible, est gagné par la culpabilité. Le titre du film, What Richard Did en français « Ce qu'a fait Richard » nous prépare à un acte d'une extrême dureté. La culpabilité est donc un thème évident. Mais ce sentiment n'atteint pas que Richard ; ses parents, ses amis et certains des complices de cet acte également. Le désespoir, la solitude et l'anéantissement gagnent le personnage. Richard est donc partagé entre le devoir d'avouer ce qu'il a fait et la nécessité de garder le silence pour se protéger. Ce choix hante ses jours et provoque en lui une dépression immense. Le temps qui passe ne le réconforte pas mais accentue son malaise. Le choix de couleurs monotones et de gros plans sur le visage de Jack Reynor concentrent l'attention du spectateur sur son dilemme.

Lenny Abrahamson réussit donc un drame poignant. Son film, émouvant, met en scène avec beauté une bien triste histoire malgré certaines longueurs. L'intensité des émotions est peut-être négligée au profit de l'histoire même. Néanmoins, le film reste très touchant. La sensibilité du spectateur est donc mise à l'épreuve durant 90 minutes.

Romane Présigny
élève de Première L, spécialité Histoire des arts, Lycée Jean Moulin, Albertville.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Arc 2012] What Richard did
MessagePosté: Lun 7 Jan 2013 09:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Déc 2009 11:31
Messages: 131
Localisation: Grenoble
What Lenny Abrahmson did pour que son film soit aussi peu captivant ?

Il a tout d'abord montré la petite vie d'un adolescent qui se passe trop bien pour que ça dure : Richard, adolescent sympathique, sociable, dans une bonne situation.... semble bien trop parfait pour être vrai, peut-être pour mieux justifier sa chute psychologique et sociale liée à un acte irréparable.

Cette première intention d'aborder le sujet de la culpabilité était intéressante mais cette idée est finalement bien trop peu utilisée. Elle se révèle mal exploitée et laisse ainsi un vide qui cherche à être comblé tout au long du film.

Très lent à démarrer, le film ne semble mener nulle part. L’élément perturbateur ne permet pas une évolution rythmique du film, de l'intrigue et d'une réelle attente du spectateur. A l'approche de la fin, on pressent que le dénouement sera soit excessif, soit décevant. Les spectateurs réalistes suivent donc l'action avec détachement sans rien en espérer. Les événements s’enchaînent, parfois inutiles et non justifiés, résultats d'un scénario trop faible et trop peu développé.

acteurs ne sont pas vraiment mauvais mais sans doute mal dirigés, Lenny Abrahamson use de clichés trop lourds pour la majorité des personnages auxquels on ne parvient pas à s’intéresser réellement. On se retrouve particulièrement indifférents au personnage de la victime, Connor : pourtant élément essentiel, il apparaît peu réaliste, on ne le comprend pas et cela gâche totalement la première partie du film.

travail de l'image et du son n'est ni mauvais, ni remarquable et le film n'est visuellement pas désagréable à regarder. Il y a certaines qualités de réalisation mais cela ne va pas plus loin que le correct. On a un film alors passable, film ayant sa place dans une salle de cinéma mais pas vraiment dans la sélection officielle d'un festival.

Suite à toutes ces faiblesses, le côté dérangeant du drame ne nous touche pas vraiment et on sort de la salle plus ennuyé et déçu qu'autre chose. What Richard did est le genre de film qu'on regarde, puis qu'on oublie. Il est néanmoins susceptible de plaire aux spectateurs peu difficiles, facilement touchés par une histoire tragique même lorsque celle-ci est mal illustrée à l'écran.

Aurélia Thouret
élève de Terminale L, spécialité cinéma, Lycée Louis Armand, Chambéry.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Arc 2012] What Richard did
MessagePosté: Lun 7 Jan 2013 09:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Déc 2009 11:31
Messages: 131
Localisation: Grenoble
Le film présente l'aspect d'un « teen movie » à travers les soirées et les querelles amoureuses. L'intrigue n'apparaît que tardivement, ce qui ne laisse pas au réalisateur le loisir d'exploiter pleinement la culpabilité de Richard. En effet, la présentation des personnages s'éternise et c'est en définitive le film en lui-même qui s'éternise.

Richard apparaît comme un personnage parfait : il est beau, doué en sport et son avenir semble tracé dans la voie de la réussite. Cependant, c'est poussé par la jalousie qu'il compromet son avenir. Son acte est mal amené, le spectateur est dans l'attente. L'intrigue prend rapidement un aspect décevant. Le film déborde de clichés dans les rapports père-fils mais aussi dans le quotidien des adolescents. En effet, les personnages sont stéréotypés, le père est réduit à des réactions trop attendues et les adolescents sont montrés comme irresponsables. (…)

L'attente du spectateur reste insatisfaite. En effet, la réaction de Richard après son acte, n'est pas suffisamment exploitée. Le motif de la culpabilité reste très vague et on se demande si l'acteur est vraiment mauvais ou si son indifférence est voulue. Le seul moment où il s’exprime, en pleine crise d'hystérie, n’est pas non plus crédible. (…)

Louise Petit et Mona Trani
élèves de Terminale L, spécialité cinéma, Lycée Louis Armand, Chambéry.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Template made by DEVPPL - Traduction par phpBB-fr.com