Retour DAACRetour site académie

Le forum de la DAAC

La culture dans tous ses états.
 
Nous sommes le Dim 2 Oct 2022 21:56

Heures au format UTC




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Arc 2012] Hijacking
MessagePosté: Ven 21 Déc 2012 17:58 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Déc 2009 11:31
Messages: 131
Localisation: Grenoble
Hijacking (À l'abordage), de Tobias Lindholm

Avec Søren Malling, Johan Philip Asbæk et Dar Salim
Danemark, 2012

Un cargo danois est détourné par des pirates somaliens. S'ensuit une négociation entre les pirates et la société danoise à qui appartient le navire. Le film montre la séquestration de l'équipage par les Somaliens.

Il n'y a pas à dire, Hijacking est bien danois. Et oui, la lenteur et le calme du film nous fait ressentir la façon de vivre scandinave. Cette lenteur nous fait donc rentrer dans le film et nous ressentons l'attente des personnages qui souhaitent que cette mésaventure finisse le plus vite possible. C'est d'ailleurs sûrement à cause de ce rythme lent que beaucoup n'apprécieront pas le film. Cependant c'est bien grâce à cela que Hijacking marche et ne tombe pas du côté des mauvais films d’action grand spectacle.

La façon de filmer, caméra à l'épaule, nous immerge dans le film, au cœur de l'action. C'est grâce aux plans tenus, longs et sans artifices, que nous ressentons la tension des personnages et leur attente interminable.
Les transitions entre les deux lieux du film, le bureau du PDG transformé en cellule de crise et le cargo, sont maîtrisées et s'opèrent sans aucune difficulté, l'équilibre de temps entre ces deux lieux est constante.

Le portrait psychologique des personnages est travaillé. Tous se dévoilent tour à tour cruels, humains, forts ou fragiles. En effet, les personnages persécutent ou sont persécutés, marchandent la vie humaine et goûtent à la culpabilité. Les acteurs arrivent très bien à incarner ces personnages complexes ; il n'y a pas d’exagération ou d'artifices, ils jouent simplement juste.

Pour conclure, on remerciera le réalisateur, Tobias Lindholm, qui n'essaye pas de nous émouvoir à grands coups de violons ou de familles déchirées. Il soulève la question de la valeur humaine et nous fait réfléchir à la question des différences culturelles.

Élisa Lapierre
élève de Terminale L, Lycée Louis Armand, Chambéry


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Template made by DEVPPL - Traduction par phpBB-fr.com