Retour DAACRetour site académie

Le forum de la DAAC

La culture dans tous ses états.
 
Nous sommes le Dim 25 Sep 2022 05:10

Heures au format UTC


Règles du forum


Ce forum est destiné à recueillir les critiques de collégines rédigées dans le cadre du concours de critiques organisé par Cinéduc.



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Critiques sur "Les chats persans"
MessagePosté: Mer 31 Mar 2010 16:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Déc 2009 11:31
Messages: 131
Localisation: Grenoble
2ème prix

Musique clandestine
Les Chats persans


Negar et Ashkan, jeunes musiciens iraniens poursuivent un rêve : créer un groupe musical d'Indie-rock et se produire à l'étranger. Pour cela, ils doivent trouver le moyen d'échapper à la dictature des mollahs pour qui le rock est une musique impure. Nader tente de leur fournir des faux papiers et, tout en recrutant des musiciens pour leur groupe, ils se consacrent aux répétitions dans des conditions difficiles en changeant fréquemment de lieu : fermes, caves, chambres isolées par des boites à œufs ou des matelas aux murs, endroits divers et variés, renfermés et obscurs, du Téhéran souterrain de cette jeunesse en révolte pacifique.
Dans cette oeuvre partagée entre le drame et la comédie - tournée clandestinement - , Bahman Gohbadi, déjà remarqué en 2003 avec Les chants du pays de ma mère, met en scène la censure et la répression du régime iranien où les atteintes à la liberté d'expression (beaucoup plus cher payée qu'un chat persan) se traduisent aussi bien par la confiscation d'un petit chien (les animaux domestiques sont interdits dans la rue) que par des arrestations musclées au beau milieu d'une fête, ou encore par une audience absurde devant un juge invisible, caché par une porte fermée, symbole d'un pouvoir aveugle, anonyme et impitoyable qui utilise les châtiments corporels comme sanctions « coup de fouet ». La caméra, œil du réalisateur, nous plonge dans la peur permanente et nous fait partager ce désir irrépressible de liberté, de départ pour « pouvoir respirer ». La musique tour à tour envoûtante et entraînante, reflète la prise de risques contenue dans l'univers artistique, mais aussi la pauvreté confinant à la misère, les difficultés de survie et la souffrance de ceux qui dorment entassés dans la rue ou dans les bidonvilles.
La co-scénariste du film, épouse du réalisateur, a été arrêtée pour espionnage et a passé quatre mois en prison. Son mari a dû s'exiler après la sortie du film (prohibée en Iran) qui a été présenté au festival de Cannes 2009 dans la catégorie « Un certain regard ». Ces conséquences graves, profondes et bouleversantes, les personnages les assument à travers leurs chants tantôt poignants, tantôt hurlants comme ce jeune homme qui accompagne à la guitare des enfants ou celui qui s'adresse à Dieu du haut du toit d'un immeuble surplombant la ville. Grâce à l'émotion et à la sensibilité intenses qui remplissent ce film, on ne se contente pas de le voir ni de l'entendre : on le vit.

Collège Marcel Chêne, Pontcharra
Classe de 3ème 3
Critique rédigée par : Marie Huet, Manon Coulin et Alexis Ona
Professeur : Mireille Breuil.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Critiques sur "Les chats persans"
MessagePosté: Mer 31 Mar 2010 16:41 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Déc 2009 11:31
Messages: 131
Localisation: Grenoble
3ème prix

En Iran, les chats percent l'écran !
Les Chats Persans


« Les Chats persans », film primé au festival de Cannes, dans la sélection « Un Certain Regard », dénonce la situation de l'Iran, ce pays, où les censures sont exercées et où aucune liberté n'existe pour la jeunesse.
Le réalisateur, Bahman Ghobadi, âgé de quarante ans, cinéaste et réalisateur tente de représenter le combat incessant d'artistes, et de toute une jeunesse, privés de leur liberté d'expression.

« Dans ce film, je crie. »
Deux jeunes adolescents, Negar et Ashkan, décidés à monter un groupe d'indie rock cherchent d'autres musiciens afin de fuir leur pays et d'exercer leur talent en Europe. Situation difficile sans papiers ni argent, mais peut-être pas impossible... Aidés par des personnes déjà habituées à se cacher, ils ont la possibilité de réussir. Vont-ils y parvenir ? Les acteurs jouent leur propre rôle, témoignent de leur vécu qui est malheureusement toujours d'actualité pour beaucoup d'autres groupes iraniens.
Il est en Iran des caves et des greniers qui constituent pour de jeunes musiciens leurs seuls lieux de répétitions, clandestins, peu esthétiques, mais plus sûrs pour des « hors la loi », apolitiques mais coupables d'exprimer leurs sentiments en chan-sons. Le gouvernement des mollahs tente d'étouffer les voix qui pourraient s'écarter de la ligne imposée par la politique et la religion.

Ainsi, dans le film, Negar et Ashkan se rendant en voiture à une répétition non-autorisée sont soudain arrêtés par la police locale. Ils se voient retirer leur chien, considéré comme impur. Au nom de quoi ?
Au nom du Coran. Dans un autre contexte, un homme évite de justesse les coups de fouet : il possédait des films étrangers, dévoilant un monde plus libre !

La musique joue le rôle principal de ce film ; elle est omniprésente, d'excellente qualité malgré le manque de moyens. Des textes percutants crient la douleur de cette jeunesse : « Dieu réveille toi, j'suis une ordure ! » hurle Hishkas du haut de son immeuble désaffecté.
Filmé caméra à l'épaule, ce docu-fiction a été tourné dans l'urgence, clandestinement et en seulement dix sept jours. Nous recevons des images sublimes de la ville, mais dans une précipitation et un chaos permanents, le but n'ayant pas été de faire une œuvre esthétique, mais plutôt, et surtout, de crier le désespoir des jeunes musiciens iraniens. Le film n'est pas doublé, il est en version originale sous-titrée afin de lui garder toute son authenticité.
On ne sort pas indemne des « Chats persans ».

Collège les Buclos, Meylan, 3ème DP3
Critique rédigée par : Badoux Coline, Reynier Elodie, Sillali Messaouda
Professeur : Marie-Pierre Abemont-Guez


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Template made by DEVPPL - Traduction par phpBB-fr.com