Exposition « Faire part » de Mathilde Denize
Espace Vallès de Saint- Martin d’ Hères

01.06.17 Mathilde Denize - Faire Part

Faire Part, Mathilde Denize

Exposition du 1er juin au 1er juillet 2017 à l’Espace Vallès de Saint-Martin d’Hères

L’espace Vallès présente le travail que Mathilde Denize, artiste parisienne trentenaire, a réalisé durant ses trois mois de séjour à la Résidence Saint-Ange, à Seyssins. Un travail empreint d’une mélancolie légère qui associe peinture, céramique et objets détournés.

À distance de l’ostentatoire et du tapageur, l’art de Mathilde Denize, par sa manière, tient plutôt du chuchotement. L’artiste nous amène en effet du côté de l’intime, où l’on ne saurait se confier qu’à demi-mot. Il faut alors comme se pencher et tendre l’oreille pour deviner la teneur du secret qu’ainsi elle voudrait nous souffler.

À partir de petits riens, Mathilde Denize procède par libres associations. Elle agence dans de modestes mises en scène, relie par des correspondances intuitives des choses de peu de poids et de peu de prix qu’elle a trouvées, ici ou là, pas même des choses, des bribes dénichées dans le bric-à-brac d’une brocante à deux sous. Ce sont des bouts d’objets sans prétention, des objets ébréchés, incomplets, désuets, obsolètes, dérisoires, déclassés, mais toujours étonnamment singuliers, qu’elle a choisis, afin de les accorder à d’autres du même acabit. On dirait des fragments remontés au jour du fond d’une lointaine mémoire où ils étaient enfouis, d’humbles trouvailles archéologiques. Leur mise en situation dans des combinaisons plastiques les sauve du néant auquel ils étaient promis et les affecte d’un pouvoir d’émotion, les charge à nouveau de vie et de sens. Il est vrai qu’à condition qu’on sache regarder avec une attention bienveillante et en évitant toute tentation grandiloquente, la poésie peut éclore du plus simple prosaïsme. (…)

Extrait  texte de J-P Chambon, Périphériques, magasine culturel, St-Martin-d’Hères

Charwei TSAI à l’IAC de Villeurbanne

iac

Charwei TSAI, We came Whirling Out of Nothingness, 2015

Plus d’infos…

Visite de présentation des expositions et de son exploitation pédagogique par le
service des publics de l’IAC et en présence d’Hélène Croisonnier, le professeur relais
du Rectorat de l’Académie de Grenoble pour les enseignants de collèges et lycées:

  • jeudi 8 Juin 2017 à 18h00

Visite gratuite – inscription par mail ou téléphone
Institut d’art contemporain, 11 rue Docteur Dolard – 69100 Villeurbanne
Tel. 04 78 03 47 04

Expositions, résidence d’artistes à la Halle, lieu d’art

16291a1d-e1d8-4777-bf22-df73bdd8ba53

Soleil noir, Thibault Brunet
Exposition en cours jusqu’au 27 mai 2017 à la Halle à Pont- en- Royans

Visite commentée le vendredi 26 mai 2017 à 18h

Photographe, Thibault Brunet capte une réalité numérique à la fois factuelle et immatérielle. Son travail joue avec les genres et les archétypes de la photographie et se concentre sur la relation avec la virtualité dans une société où le réel dans son ensemble est numérisé. Ses œuvres sont à la fois un miroir très réaliste du monde contemporain et des images d’une dimension parallèle, fictive et digitale.

la ha

Regards outre atlantiques, Mathieu Grenier et Jean-Philippe Luckhurst-Cartier
Résidence et open studio du 30 mai au 20 juin 2017
En résidence au pied du Vercors, les artistes-visiteurs s’imprègneront de ce nouvel environnement et contexte afin de nourrir leurs recherches plastiques.

Permanences des artistes à la Halle :

  • mercredis  7 et 14 juin 2017 de 16h30 à 18h
  • samedis 3, 10 et 17 juin 2017 de 16h30 à 18h

Découverte de  l’atelier aux portes ouvertes installé dans les salles d’exposition, rencontrez les artistes et suivez la création en cours…

• Vernissage de l’expo produite suite à la résidence, La forteresse ouverte le samedi 24 juin à 18h

Ce projet est co-organisé avec Espace Projet – Montréal, et dans le cadre de la Biennale de Nord en Sud.

LA HALLE, Place de la Halle, 38680 Pont-en-Royans
Tél : 04 76 36 05 26

Aline Morvan à la Galerie d’art du théâtre de Privas

DP Aline Morvan PDF .compressed

Dossier pédagogique concernant l’exposition en cours à la Galerie d’art contemporain de Privas.
Consacré à la jeune artiste Aline Morvan, elle se tient du 06 mai au 17 juin 2017.

Aline Morvan travaille la matière et le temps. Dans ses travaux les plus récents, l’expérimentation prend toute sa place… Les oeuvres croissent ou se délitent… Elles ne sont présentes sous cette forme qu’en cet instant présent. L’usage et l’accident appartiennent au processus. Une nouvelle façon en sorte de laisser la matière s’organiser. à Privas, prenons avec nos élèves la mesure de ses expériences spatio-temporelles !

Au GAC à Annonay

gac

Rendez-vous au GAC à Annonay le vendredi 19  mai  2017 à 18 h 30
La Valfenière : un architecte oublié

Jacques Beaufort, auteur d’’un ouvrage sur La Valfenière, présentera, avec des projections, le parcours étonnant de cet architecte avignonnais du XVIIème siècle. On verra comment, après une belle carrière en Provence, l’audace de son ultime travail à Lyon (place des Terreaux, Musée des Beaux-arts) manifestait une telle originalité qu’on ne la comprit pas et qu’il fut oublié. Son art mérite d’être réhabilité.

Né à Avignon, demeurant à Annonay, Jacques Beaufort, professeur de lettres à la retraite, passionné d’art et d’architecture a publié dès 1998, en format de poche « L’architecture à Lyon » qui sera remis à jour en 2010, sous le titre « Vingt siècles d’Architecture à Lyon » par les Editions Jean-Pierre Huguet.

Le VOG à Fontaine
Face à face

 

thumb.php

Face à face (dans le cadre du Street Art Fest 2017)

Du 11 mai au 15 juillet 2017 au Vog à Fontaine
L’exposition « face à face » propose à seize artistes du Grenoble Street Art Fest d’ouvrir le bal en amont du festival, dans les murs du Vog.
Une exposition annonciatrice du thème qui illustrera les facades des 11 et 14 avenue Aristide Briand, à proximité du Vog, dès début Juin.
Ces façades seront peintes par l’artiste Seth, un Globe-painter qui dans son tour du monde pour peindre des personnages connectés à leur environnement, fera escale à Fontaine.
Qu’est-ce qu’un « face à face » aujourd’hui ? alors que la notion de distance est presque abolie.

Grâce à la démocratisation d’Internet et des dialogues en ligne, il est possible d’échanger très facilement et à tout moment avec des personnes qui sont éloignées de nous géographiquement.
Les réseaux de transports, locaux ou encore aériens se sont beaucoup développés et facilitent nos déplacements à l’échelle de la ville ou du monde.
De multiples moyens sont mis à disposition pour mettre l’humain en contact avec ceux qui sont loin de lui.

Mais, le paradoxe de notre époque, est qu’il est souvent difficile de rencontrer des personnes qui sont proches de nous, comme notre voisin.
Les 16 artistes invités au Vog interrogeront cette idée sur une toile afin de nous offrir l’occasion de questionnements, de réflexions et nous ouvrir à d’autres propositions sur ce sujet !

Dossier pédagogique