Territoires émergents de l’éducation aux images, colloque au Lux de valence

territoires émergents de l'éducation aux images

 Lux Scène nationale anime le Pôle régional d’éducation aux images, en concertation étroite avec la Drac Rhône-Alpes. La mission du Pôle est d’initier aux enjeux de la création cinématographique et audiovisuelle, d’accompagner les publics, de fédérer le réseau des professionnels qui œuvrent à la transmission : salles et festivals de cinéma, circuits itinérants et associations régionales, enseignants et pédagogues, partenaires des actions de sensibilisation, cinéastes et médiateurs…

Les treize Pôles français s’inscrivent dans l’aventure de transmission du 7e art mise en œuvre par le Centre national du cinéma et de l’image animée en collaboration avec les Drac, les collectivités, l’Éducation nationale et les salles de cinéma. École et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma, Passeurs d’images, construisent depuis plus de 20 ans un ambitieux projet culturel, partenarial et d’aménagement du territoire. Ces actions de sensibilisation s’accompagnent dans les lycées d’options et d’enseignements de cinéma aux lycéens, d’ateliers de pratique et de création.

Ces dispositifs d’éducation au cinéma permettent chaque année à plus de 150 000 jeunes rhônalpins d’appréhender le cinéma.

Prolongeant cette dynamique, le Pôle vise à développer et enrichir ces actions de sensibilisation, à les mettre en perspectives à partir de la créa- tion et des pratiques renouvelées par le numérique.

(é)mergences, rendez-vous des cultures numériques, offre un moment opportun pour interroger les enjeux contemporains de transmission à l’ère du web 2.0. A cette occasion, lux organise avec la Drac Rhône-Alpes, des assises régionales de l’éducation aux images. Celles-ci visent à donner un panorama diversifié de notre territoire en matière d’éducation aux images et montrent comment le cinéma se réinvente dans ses écritures, dans ses modes de diffusion et dans ses lieux dédiés. Ces assises interrogent également les transformations des rapports de médiation et le statut renouvelé de l’éducation à l’image.

Avec le numérique émergent de nouvelles manières de créer des images; hybrides, elles se déclinent désormais sur des supports démultipliés, des usages renouvelés apparaissent. La création, jusqu’alors fermée, invite désormais le spectateur à l’appropriation, en faisant entrer une part d’interactivité dans la fiction ; l’invite au recyclage et aux détournements. Sollicitant les amateurs au partage, les réseaux sociaux proposent des dynamiques collaboratives, ludiques et participatives qui modifient la frontière entre producteur et récepteur. Commentée, détournée, partagée, l’image elle-même est en passe d’acquérir un nouveau statut…

Ces journées proposent d’interroger ces évolutions et invitent à imaginer des perspectives qui prennent en compte les possibilités technologiques, au service de la démocratisation culturelle.

Ces deux journées articulent des conférences et présentations de projets, des films et ateliers, des restitutions d’expériences, des rencontres avec des institutionnels et professionnels, cinéastes et pédagogues… 

Plus d’infos…
Téléchargez le programme…