Le moi est haïssable.  Pascal
Philosophes à l'affiche
 
  bergson1.jpg   diderot1.jpg   platon1.jpg   wittgenstein1.jpg  

Ecrire au webmaster | Recommander | Version mobile


Recherche



Classes terminales
Ressources

Fermer Articles et mémoires

Fermer Coups de coeur

Fermer Docs audio et vidéo

Fermer Fiches de lecture

Fermer Présentation d'ouvrages

Divers

Fermer A propos du forum

Fermer Anciens éditoriaux

Fermer Formation continue

Fermer Humeurs

Fermer Informations officielles

Fermer Le coin des prépas

Fermer Manifestations diverses

Fermer Programmes

Fermer Tice

Fermer Tricentenaire naissance Rousseau

Ebooks de philo
Bases de données
Philo en vidéo
Connexion...
 Liste des membres Membres : 158

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 0  
Fils RSS
Informations officielles - Recommandations de l’inspection

Recommandations de l’inspection relatives à l’enseignement philosophique plus particulièrement destinées aux professeurs débutants (maîtres auxiliaires, contractuels et vacataires)

Programmes et instructions

Les textes réglementaires à se procurer sont les suivants :

1/ Programme : Arrêté du 1/10/1973

(modifié par l’Arrêté du 5 juillet 1983 et la Note de service n° 94 164 du 24 mai 1994)

2/ Instructions concernant le travail des élèves : Circulaire du 4/11/1977

3/ Instructions concernant le baccalauréat :

Note de service 91-227 du 19/8/1991

Note de service 94-179 du 14/6.1994

Note de service 87-242 du 11/8/1987

Note de service du 19/7/1994

4/ Instructions concernant l’enseignement philosophique : Anatole de Monzie, 1925

Il convient d’examiner attentivement la partie du programme précédant la liste de notions et d’auteurs, qui rappelle le principe de la leçon de philosophie.

La leçon est consacrée à l’étude des notions qui figurent au programme. Les notions ne sont ni des thèmes, ni des concepts. Leur étude est déterminée par des problèmes philosophiques dont le choix et la formulation sont laissés à l’initiative du professeur. Il lui appartient de décider des questions philosophiques qu’il entend traiter pour étudier les notions. Cela signifie qu’une leçon examine une question : le professeur se donne un sujet à traiter qui donne son titre à la leçon. Le principe de la leçon est ainsi le même que celui de la dissertation, mais la leçon s’adresse à un auditoire d’élèves qu’il s’agit d’instruire. On sollicitera l’activité philosophique des élèves au moyen d’exercices divers, intégrés à la leçon (cf. les Instructions de 1977). Les Instructions de 1925, toujours en vigueur, font de l’apprentissage de la liberté par l’exercice de la réflexion l’objet propre et essentiel de l’enseignement philosophique.

Le professeur est l’auteur de son cours qui ne se réduit pas à l’exposé successif de notions quel que soit l’ordre retenu mais doit être philosophiquement organisé. Si le programme n’est pas un programme d’histoire de la philosophie, il comporte cependant une liste d’auteurs et prescrit l’étude d’œuvres philosophiques. Cette étude, déterminée par les problèmes que dégage le mouvement du cours n’est pas séparée de celle des notions. Il convient de distinguer explicitement la fin assignée à l’étude d’un texte : étude suivie d’une œuvre, dissertation visant à dégager l’intérêt philosophique d’un fragment, étude d’un bref passage intégré à la leçon à laquelle il peut servir de point de départ, de conclusion, d’analyse et d’argumentation, etc., ce qui implique que le sujet de la leçon ait été préalablement posé et que son développement soit organisé de manière autonome. L’usage du texte doit toujours être philosophique et ne consiste jamais en un exposé en extériorité d’un point de doctrine.

On veillera à donner très rapidement un sujet de dissertation, sans s’attarder dans des considérations méthodologiques préalables. Il est préférable de donner en classe, dans la leçon, l’exemple du traitement méthodique d’une question, et notamment de l’usage philosophique des textes.

Il est recommandé de ne proposer pour chaque devoir qu’un seul sujet. Pour un devoir en temps limité, on pourra donner le choix entre deux sujets (une question, un texte).

Tout sujet doit faire l’objet d’un corrigé. Un corrigé n’est ni un simple compte-rendu des copies, ni un plan détaillé. Le professeur traite lui-même la question qu’il a donnée. Mais sa dissertation n’est pas simplement une "bonne copie", elle prend en charge, philosophiquement, les difficultés rencontrées par les élèves pour penser la question.

Le travail de la dissertation doit être régulier et soutenu. La périodicité recommandée est d’un devoir toutes les quatre semaines, donné lors de la remise des copies précédentes. Trois devoirs en temps limité (4 heures) doivent être organisés au cours de l’année. En série littéraire, le nombre des devoirs est plus important (un toutes les trois semaines).

Le cahier de textes doit être soigneusement tenu, de manière détaillée, et fait apparaître la cohérence du travail de la classe. C’est un document officiel sur lequel figurent précisément et clairement le sujet de la leçon (sa place dans l’ensemble du cours et les notions abordées), les exercices (préparation d’étude de textes, analyses de notions, recherche d’exemples, définitions, etc.), les œuvres étudiées (avec l’indication des passages expliqués), les sujets de dissertation (avec les dates auxquelles ils sont donnés, rendus et corrigés).

Le tableau est un auxiliaire précieux. On y indiquera de manière ordonnée le plan de la leçon au fur et à mesure de son déroulement, afin notamment de faciliter la prise de notes. On y inscrira également les noms propres ou les mots difficiles.

Dans la conduite de la classe, on s’assurera que l’on est suivi et compris au moyen de questions précises, en s’attachant à intégrer les interventions des élèves à la progression de la pensée. La leçon de philosophie n’est pas un exposé ex cathedra : quelle que soit sa forme, déterminée par son objet, quels que soient le but visé au moment donné et le style pédagogique propre du professeur, elle est toujours acte commun au professeur et aux élèves, elle appelle toujours la participation de ceux-ci. Dès la préparation du cours, on s’attachera à anticiper questions, objections, ou incompréhension. Le rappel de ce qui a été vu et compris est indispensable.

Formation continue

Pour les maîtres auxiliaires et les professeurs certifiés, l’aide la plus efficace à la préparation des cours demeure le travail de fond de la préparation des concours, dans la mesure où leurs exigences sont substantiellement de même nature que celles de l’enseignement en classe terminale.

En outre, des Journées d’études philosophiques réunissent les professeurs autour de notions ou d’auteurs.

On trouvera toutes les indications nécessaires (programme, calendrier, modalités d’inscription – notamment pour les professeurs arrivant dans l’Académie) dans le Plan Académique de Formation qui peut être consulté dans chaque Lycée.

Conditions favorables à l’enseignement philosophique

services : équilibre entre classes d’enseignement général et technologique

– emplois du temps : de préférence des séquences de deux heures, en évitant la fin de l’après-midi

– dans les séries technologiques : 1 h en classe dédoublée

– aménagement de plages horaires permettant les trois devoirs en temps limité recommandés (cf. Instructions de 1977)

aménagement de l’emploi du temps favorisant la formation continue

Évaluation

les réunions d’entente et d’harmonisation de la correction du baccalauréat constituent un moment essentiel à la vie de la communauté des professeurs de philosophie. Elles sont, au demeurant, obligatoires.

– les échanges de copies, notamment à l’occasion des devoirs en temps limité, sont recommandés pour autant qu’un travail d’entente et d’harmonisation est réellement accompli. En cours d’année, le professeur doit rester maître de la notation des élèves dont il a la responsabilité.

Sur toutes les questions intéressant l’enseignement philosophique, en cas de difficulté ou pour orienter sa recherche d’information et sa réflexion, le professeur peut s’adresser à l’Inspecteur Pédagogique Régional de Philosophie (Rectorat de l’Académie, Secrétariat des I. P. R.).

Élisabeth DURAND-COLSON

Inspecteur d’Académie

Inspecteur Pédagogique Régional de Philosophie

Bibliographie sommaire :

CRDP de Lille : L’École des philosophes (6 numéros parus à ce jour)

Études philosophiques et présentation d’exemples.

1 – La philosophie et sa pédagogie

2 – La leçon de philosophie

3 – La dissertation de philosophie

4 – Les textes dans l’enseignement philosophique

5 – Le programme de philosophie

6 – Enseigner la morale ?

(à paraître : 7 – Le philosophe et la Cité)

CRDP Midi-Pyrénées : Philosophica

Collection orientée vers la préparation des concours. Outre l’étude des œuvres au programme de l’Agrégation interne, on y trouvera notamment des dissertations et des explications de textes rédigées.

CRDP de Montpellier

Enseigner la philosophie (coll. Plus)

L’histoire de la philosophie dans l’enseignement philosophique (coll. L’Étude de)

A partir de l’examen des textes réglementaires, réflexions et exemples.

INRP/CNDP/Hachette-Education (coll. Ressources-Formation)

La dissertation philosophique

La lecture philosophique

(à paraître : Les textes dans l’enseignement philosophique)

Rapports de recherche de l’équipe nationale de Didactique de la Philosophie.

CNDP/Delagrave : Cahiers philosophiques

La dernière livraison de cette revue (n° 83, juin 2000) présente ses nouvelles orientations. Rubriques actuelles : Questions de philosophie, Les Introuvables des Cahiers. Dans les numéros plus anciens, on trouve également la rubrique : La Classe de philosophie.

Éditeurs scolaires :

Classiques Hachette : L. -L. Grateloup, Notice pédagogique à l’usage du professeur de philosophie en Terminale. Déjà ancien (1986), ce fascicule conserve un grand intérêt.

Magnard : Fichier d’exercices : Philosophie, Terminales (1994)

En dépit d’une présentation rigide, des suggestions d’exercices intéressantes.

Collection Apprendre à philosopher en lisant… Études d’œuvres classiques contenant de nombreuses suggestions d’exercices.

 


Date de création : 23/06/2012 @ 10:32
Dernière modification : 23/06/2012 @ 10:35
Catégorie : Informations officielles
Page lue 3325 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^