L'image est a l'objet qu'elle reproduit comme l'opinion est a la science.  Platon
Philosophes à l'affiche
 
  bergson1.jpg   diderot1.jpg   platon1.jpg   wittgenstein1.jpg  

Ecrire au webmaster | Recommander | Version mobile


Recherche



Classes terminales
Ressources

Fermer Articles et mémoires

Fermer Coups de coeur

Fermer Docs audio et vidéo

Fermer Fiches de lecture

Fermer Présentation d'ouvrages

Divers

Fermer A propos du forum

Fermer Anciens éditoriaux

Fermer Formation continue

Fermer Humeurs

Fermer Informations officielles

Fermer Le coin des prépas

Fermer Manifestations diverses

Fermer Programmes

Fermer Tice

Fermer Tricentenaire naissance Rousseau

Ebooks de philo
Bases de données
Philo en vidéo
Connexion...
 Liste des membres Membres : 160

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 0  
Fils RSS
montesquieu.jpgPériode moderne - Montesquieu (1689-1755)

Éléments de biographie

Philosophe français, né près de Bordeaux en 1689, Charles de Secondat baron de Montesquieu étudie le droit et devient avocat au Parlement de Bordeaux en 1708, puis conseiller en 1714.

Ses Lettres persanes publiées en 1721 ont un immense succès.

Il séjourne en Angleterre de 1729 à 1731.

Son oeuvre majeure, De l'Esprit des lois paraît à Genève en 1748 et est mise à l'Index.

Montesquieu meurt en 1755 à Paris.

Thèmes majeurs

Montesquieu est considéré comme l'un des précurseurs de la sociologie.

Dans L'Esprit des lois, Montesquieu défend la thèse que les lois ne sont ni le fruit du hasard ou de la fatalité, ni l'expression de la volonté divine ou de l'arbitraire du Prince. Elles émanent de la raison et sont le résultats de rapports nécessaires qui découlent de la nature des choses.

"La loi, en général, est la raison humaine, en tant qu'elle gouverne tous les peuples de la terre; et les lois politiques et civiles ne doivent être que les cas particuliers où s'applique cette raison humaine.
Elles doivent être tellement propres au peuple pour lequel elles sont faites que c'est un très grand hasard si celles d'une nation peuvent convenir à une autre." De l'Esprit des lois, L. I, ch. III.

Chaque forme de gouvernement repose sur un fondement qui lui est propre : la vertu pour la démocratie; l'honneur pour la monarchie; la crainte pour le despotisme. La forme du gouvernement dépend du contexte historique, social et géographique. Et à chaque type de gouvernement correspond un type de citoyen et de moeurs.

"Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir." Contre l'arbitraire et l'abus de pouvoir, Montesquieu, s'inspirant en cela de Locke, prône la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. "Tout serait perdu si le même homme, ou le même corps des principaux, ou des nobles, ou du peuple, exerçaient ces trois pouvoirs : celui de faire des lois, celui d'exécuter les résolutions publiques, et celui de juger les crimes ou les différents des particuliers." De l'Esprit des lois, L. XI, ch. VI.

Principales oeuvres

  • Lettres Persanes (1721)
  • De l'Esprit des lois (1748)

 

Pour en savoir plus

Encyclopédie Wikipédia

 

Article rédigé par Maryvonne Longeart, professeur de philosophie


Date de création : 07/12/2008 @ 16:43
Dernière modification : 07/10/2012 @ 22:54
Catégorie : Période moderne
Page lue 382 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^