La volonté et l’intelligence sont une seule et même chose.  Spinoza
Philosophes à l'affiche
 
  bergson1.jpg   diderot1.jpg   platon1.jpg   wittgenstein1.jpg  

Ecrire au webmaster | Recommander | Version mobile


Recherche



Classes terminales
Ressources

Fermer Articles et mémoires

Fermer Coups de coeur

Fermer Docs audio et vidéo

Fermer Fiches de lecture

Fermer Présentation d'ouvrages

Divers

Fermer A propos du forum

Fermer Anciens éditoriaux

Fermer Formation continue

Fermer Humeurs

Fermer Informations officielles

Fermer Le coin des prépas

Fermer Manifestations diverses

Fermer Programmes

Fermer Tice

Fermer Tricentenaire naissance Rousseau

Ebooks de philo
Bases de données
Philo en vidéo
Connexion...
 Liste des membres Membres : 160

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 0  
Fils RSS
logo_log.gifRepères - Obligation / Contrainte

Définitions

Obligation

L'obligation juridique est le lien de droit, souvent suite à une convention ou un contrat, par lequel une personne est astreinte à faire ou ne pas faire quelque chose. Par extention, l'objet de cette astreinte.

L'obligation morale est le caractère impératif de la prescription morale en vertu des valeurs que le sujet se donne à respecter.

Contrainte
Une contrainte est "une violence exercée contre quelqu'un qui entrave sa liberté d'action" (Le Robert de poche). Je suis forcé de faire nécessairement ce que je fais sous la contrainte; je suis obligé de faire éventuellement — mais je ne fais pas nécessairement — ce que le droit m'impose.
Devoir

Le devoir est l'obligation morale, interne au sujet. Contrairement à l'obligation juridique qui est externe et s'accompagne de la contrainte de la sanction, le devoir impose l'action "par pur respect de la loi" (Kant) en toute autonomie.

Celui qui obéit à la loi juridique non à cause de la "peur du gendarme" ou par pur conformisme social, mais parce qu'il reconnaît intrinsèquement le bien fondé de la loi agit moralement, par devoir. La coincidence entre l'obligation morale et l'obligation juridique ne peut avoir lieu que si l'on considère que ce qui est légal est aussi légitime.

 
 

Dictionnaires de référence

  • André Lalande, Vocabulaire technique et critique de la philosophie. P.U.F.
  • Sylvain Auroux et Yvonne Weil, Nouveau vocabulaire des études philosophiques. Hachette.


Discussion

L'obligation qui relève du droit est souvent confondue avec la nécessité de fait (voir la distinction en fait/en droit) . Mais ce qui est obligatoire, que ce soit juridiquement ou moralement, peut ne pas être accompli. L'obligation supppose la possibilité de la désobéissance. La nécessité, en tant que contrainte incontournable, annule toute obligation: Pas d'obligation sans choix; pas d'obligation sans exercice de la liberté.

Voir à ce sujet la remarquable critique que Rousseau fait du "droit du plus fort" dans le ch. III du Contrat social.

On considère aussi parfois que devoir et obligation sont synonymes. Mais l'obligation n'est un devoir au sens strict du terme que si elle est libre de toute contrainte extérieure. La confusion entre l'obligation et le devoir empêche de comprendre la distinction entre l'obligation juridique assortie d'une contrainte extérieure (hétéronomie) et l'obligation morale librement consentie (autonomie).

Il est important de noter que ce qui est librement consenti n'est pas pour autant facilement accompli. La confusion entre contrainte et obligation est souvent due à l'amalgame entre liberté et facilité.


Références

 


Article rédigé par Maryvonne Longeart, professeur de philosophie, pour le Lycée Ouvert de Grenoble


Date de création : 15/11/2008 @ 19:22
Dernière modification : 15/11/2008 @ 19:40
Catégorie : Repères
Page lue 3714 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^