Pour retrouver sa jeunesse, il suffit de répéter les folies qu'on a commises.  Wilde
Philosophes à l'affiche
 
  bergson1.jpg   diderot1.jpg   platon1.jpg   wittgenstein1.jpg  

Ecrire au webmaster | Recommander | Version mobile


Recherche



Classes terminales
Ressources

Fermer Articles et mémoires

Fermer Coups de coeur

Fermer Docs audio et vidéo

Fermer Fiches de lecture

Fermer Présentation d'ouvrages

Divers

Fermer A propos du forum

Fermer Anciens éditoriaux

Fermer Formation continue

Fermer Humeurs

Fermer Informations officielles

Fermer Le coin des prépas

Fermer Manifestations diverses

Fermer Programmes

Fermer Tice

Fermer Tricentenaire naissance Rousseau

Ebooks de philo
Bases de données
Philo en vidéo
Connexion...
 Liste des membres Membres : 160

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 0  
Fils RSS
Présentation d'ouvrages - J-B Jeangène Vilmer, Sade moraliste

Sade moraliste


J.-B. Jeangène Vilmer, Sade moraliste

Jean-Baptiste JEANGÈNE VILMER, Sade moraliste. Le dévoilement de la pensée sadienne à la lumière de la réforme pénale au XVIIIe siècle, préface de Maurice Lever, Genève, Droz, juin 2005 - 576 p.
ISBN : 2-600-00993-0
ISSN : 1660-5829
EAN : 9782600009935
73,85 euros
> Présentation :

On croit bien connaître le divin marquis. Depuis deux siècles, la critique littéraire s’est bâtie sur une conviction profonde, persistante et consensuelle : l’immoralisme de Sade qui, dit-on, fait l’apologie du crime, du vice, du mal. On s’occupe de nous dire comment, on ne demande pas pourquoi. Jean-Baptiste Jeangène Vilmer établit qu’il s’agit là de l’un des plus formidables contresens de l’histoire des idées. Dans quelle mesure Sade pense-t-il ce qu’il écrit? Selon une méthode rigoureuse, fondée essentiellement sur la contextualisation de l’œuvre, sont dégagées de frappantes coïncidences entre le monde sadien et la réforme pénale française du XVIIIe siècle. A travers l’environnement judiciaire d’un écrivain emprisonné se dévoile, contre toute attente, un Sade moraliste que conforte l’argumentation philosophique, juridique comme historique. En travaillant sur la totalité des textes du marquis, de la fiction à la correspondance et des ouvrages les plus fameux aux lignes habituellement négligées, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer montre pourquoi le moralisme de Sade unifie son œuvre, tandis qu’on ne pouvait jusqu’alors rendre compte de son prétendu immoralisme qu’en la divisant.



  • Table des matières :

Avant-Propos
Préface de Maurice Lever

INTRODUCTION. Lire et comprendre Sade
Méthodologie - Sade philosophe - Sade moraliste

PREMIÈRE PARTIE. L’ORDRE ÉTABLI


I. Le droit pénal français de 1740 à 1814
- La crise du droit pénal de l’Ancien Régime et la réforme judiciaire (1740-1789)
- La justice sous la Révolution, la Terreur et le Directoire (1789-1799)
- La justice de Napoléon (1799-1814)

II. Des délits et des peines dans la vie de Sade
- Sade sous la justice royale
1763. Première affaire : les « débauches outrées »
1768. L’affaire Rose Keller, ou affaire d’Arcueil
1772. L’affaire de Marseille, ou « grande affaire »
1778-1790. Vincennes, la Bastille et Charenton

- Sade sous la justice révolutionnaire
1793-1795. Le citoyen Sade jugé par la Terreur

- Sade sous la justice de Napoléon
1801-1814. Sainte-Pélagie, Bicêtre et Charenton

DEUXIÈME PARTIE. L’ORDRE LIBERTIN, OU ORDRE CORRECTEUR

I. L’ordre libertin

- Légitimation du et des crime(s)-pour-la-loi-établie
- Apologie de la loi libertine : le despotisme passionnel
- Punition libertine et plaisir
 
II. Le rôle correcteur de l’ordre libertin dans la pensée sadienne
-
L’œuvre sadienne est résistance : la promesse d’une dénonciation par la plume
- Le renversement
- Le despotisme libertin de l’œuvre est l’image renversée du despotisme judiciaire de la vie de son auteur
- L’innocence persécutée de l’œuvre désigne l’auteur
- La question de la pensée de Sade : peindre le vice pour le faire détester

TROISIÈME PARTIE. L’ORDRE SADIEN, OU ORDRE CORRIGÉ. Principes de philosophie pénale

I. Qui punir ?

II. Comment punir ?
- Sade utopiste moral : la figure de Zamé
- De l’observance des lois par les magistrats eux-mêmes
- De l’impunité
- Des lois
- Justice et vengeance
- De la laïcisation de la justice
- De la peine de mort
- La punition pour l’exemple et la publicité du crime
- Du talion
- De la torture
- De la punition corporelle
- De l’emprisonnement
- De la confiscation des biens
- Du suicide
- De la prostitution
- De la liberté des mœurs
- De l’honneur
- De la vertu de l’accusé dans le jugement
- De la défense de l’accusé
- Le juge-automate et l’interprétation des lois
- Sade et Beccaria

III. Pourquoi punir ?
- Sade humaniste, ou punir pour corriger
- Le mal n’est qu’un moyen de parvenir au bien
- Le relativisme moral et la querelle des universaux
- Le cas de l’incorrigible
- L’écriture et la clémence de Sade

- Conclusion. Sade et les Lumières

CONCLUSION. La dialectique sadienne


Bibliographie
Index Nominum
Index Rerum
Index des textes sadiens cités

Date de création : 20/05/2008 @ 14:58
Dernière modification : 11/07/2008 @ 22:22
Catégorie : Présentation d'ouvrages
Page lue 9602 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^