Accueil | Cours | Programmes | Textes | Site académique |

Aide

Michel
de Montaigne

Culture - barbarie

Essais, l. I, chap. XXXI, "Des Cannibales",
Folio, tome 1, Gallimard, p. 305 sq.


Textes de Montaigne



[Ce texte est en français du XVIe siècle. L'orthographe a été modernisée.]

Or je trouve, pour revenir à mon propos, qu'il n'y a rien de barbare et de sauvage en cette nation, à ce qu'on m'en a rapporté, sinon que chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage ; comme de vrai, il semble que nous n'avons autre mire de la vérité et de la raison que l'exemple et idée des opinions et usances du pays où nous sommes. Là est toujours la parfaite religion, la parfaite police, parfait et accompli usage de toutes choses. Ils sont sauvages, de même que nous appelons sauvages les fruits que nature, de soi et de son progrès ordinaire, a produits : là où à la vérité, ce sont ceux que nous avons altérés par notre artifice et détournés de l'ordre commun, que nous devrions appeler sauvages.

LOG | Accueil | Programmes | Banque de textes

Maryvonne Longeart