Aide
Cours du LOG

Konrad Lorenz

Nature - culture - inné - acquis

" Le tout et la partie dans la société animale et humaine", in Trois essais sur le comportement animal et humain, (1965). Trad. C. et P. Fredet, "Points" Seuil, 1970, p.125-127


Textes de Konrad Lorenz

 

 

 

 

 

 

Mise en situation :

Regardez la tête du chameau (fig. 5) et celle de l'aigle (fig. 6). Comment interprétez-vous spontanément leur expression respective ?

Vous avez déjà vu des dessins animés de Walt Disney (par exemple, Bambi). Trouvez dans ces productions des exemples d'exploitation des mécanismes déclencheurs innés chez le spectateur.

Quelques thèmes de réflexion

Les traits morphologiques que nous interprétons comme des signes d'arrogance ou de mépris chez le chameau sont-ils réellement chez l'animal des expressions de ces sentiments ?

Dans Tintin au Tibet, le capitaine Haddock est choqué par un petit tibetain qui lui tire la langue pour lui souhaiter la bienvenue. L'interprétation des expressions corporelles est-elle purement innée chez l'être humain ?

Accueil | Cours | Programmes | Textes | Site académique |

 


§ 7. : Les mécanismes de déclenchement innés comme éléments de structure stables de la société humaine.

 

Figure 5

Origine de l'impression d'arrogance ou de mépris
causée par l'expression du visage chez le chameau:
un schéma de déclenchement inné approprié aux mouvements d'expression caractérisant l'être humain "interprète à faux" la position relativement haute de la narine par rapport à l'oeil. Cette disposition relative des deux organes n'équivaut à un geste de retrait dédaigneux que chez l'homme.

Figure 6

Grand aigle.
La disposition des formes osseuses au-dessus de l'oeil est interprétée comme un froncement de sourcil. Cette caractéristique, combinée avec les coins de la bouche fortement tirés en arrière prêtent à l'oiseau une expression de "fière résolution".

Un autre processus qui, analysé avec attention, se révèle être le résultat d'authentiques déclencheurs et de mécanismes de déclenchement innés correspondant à ces déclencheurs, est celui des mouvements d'expression humains et des réactions à ces mouvements. [...] Nos mécanismes de déclenchement innés auxquels s'adressent des mouvements expressifs font surgir, à la vue de têtes d'animaux, des réactions spécifiques qui ont manifestement une résonnance sentimentale et affective, chaque fois que les signes déclencheurs intéressant ces mécanismes sont présentés par des structures morphologiques entièrement fixes appartenants aux êtres occurents. Chez le chameau et le lama, par exemple, si l'orifice nasal est situé plus haut que l'oeil, si les coins de la bouche sont quelque peu tirés vers le bas, si normalement le port de tête se fait au dessus de l'horizontale, tout ceci repose sur des caractères morphologiques qui ne donnent absolument aucun indice en ce qui touche l'état émotionnel de l'animal.

[...]

Bien évidemment, le rôle que ces éléments innés jouent dans le comportement humain est incomparablement plus restreint que chez n'importe quel animal, et ils sont liés chez lui d'une manière compliquée aux activités supérieures du cerveau, à l'apprentissage et à l'intelligence qui les dissimulent largement.


LOG | Accueil | Programmes | Banque de textes

Maryvonne Longeart