Cours du LOG

Pour approfondir

En savoir plus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres repères

•Ressemblance / Analogie
•Objectif / Subjectif
•Essentiel / Accidentel
•Légal /Légitime
•Croire / Savoir
•Convaincre / Persuader
•Médiat / Immédiat
•Intuitif / Discursif
•Abstrait / Concret
•Analyse / Synthèse
•Expliquer / Comprendre
•Identité / Egalité / Différence
•Absolu / Relatif
•En acte / En puissance
•Cause / Fin
•Contingent / Nécessaire / Possible
•En Fait / En droit
•Formel / Matériel
•Genre / Espèce / Individu
•Idéal / Réel
•Obligation / Contrainte
•Origine / Fondement
•Principe / Conséquence
•En théorie / En pratique
•Transcendant / Immanent
•Universel / Général / Particulier

 

En théorie / En pratique


Définitions

Théorie

Dans la tradition grecque, en particulier chez Platon, la théorie est la connaissance comtemplative, abstraite et désintéressée qui tire les conséquences à partir des principes par un raisonnement rigoureux.

Au sens courant, une théorie est un ensemble de thèses, sur un sujet donné, organisées de façon plus ou moins systématique.

Une théorie scientifique "est l'hypothèse vérifiée après qu'elle a été soumise au contrôle du raisonnement et de la critique expérimentale" (Claude Bernard).

Pratique

Chez les Grecs, la pratique est ce qui concerne l'action (praxis) par opposition à la production (poesis) et à la théorie (theôria).

Au sens ordinaire, la pratique est l'exercice d'une activité appliquée à la réalité.

Au sens philosophique moderne, la pratique est tout ce qui concerne l'action concrète des hommes d'une part dans sa dimension technique et d'autre part dans sa dimension éthique.

Dictionnaires de référence


Discussion

La théorie au sens 1 s'oppose à la pratique c'est-à-dire non seulement à l'action, mais à toute recherche visant une application un tant soit peu utilitaire. L'image du sage ou du savant incapable de s'orienter dans la vie quotidienne et qui prête à rire par sa maladresse vient de cette conception.

La théorie au sens 2 est également opposée à la pratique, mais cette fois à l'avantage de cette dernière. La théorie ne serait qu'une vaine spéculation déconnectée de la réalité. C'est le sens de la critique que Marx fait des "philosophes" dans sa fameuse onzième thèse sur Feuerbach :

XI. Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe c'est de le transformer.

La théorie au sens 3, loin de s'opposer à la pratique, d'une part tire sa recevabilité d'une démarche expérimentale, d'autre part rend possible la maîtrise technique de la nature, nous en rendant comme "maître et possesseur", pour reprendre la formule de Descartes.

Quand on prétend, comme on le fait souvent, que "c'est vrai en théorie, mais en pratique cela ne vaut rien", il faut s'interroger sur l'inconséquence de cette affirmation. Si être vrai, c'est être en accord avec la réalité (conception de la vérité-correspondance), alors de deux choses l'une, ou la théorie en question est fausse, ou elle vaut quelque chose en pratique.

Cependant, dire que théorie et pratique ne s'oppose pas nécessairement ne veut pas dire que la distinction entre la théorie et la pratique devrait être abandonnée. La distinction kantienne entre une rationalité théorique et une rationalité pratique garde tout son sens et la question pratique 'Que dois-je faire?" ne se laisse pas réduire à la question théorique "Que puis-je savoir?".

Par ailleurs, la question du rapport entre une théorie scientifique et la réalité qu'elle est censée représenter est un problème épistémologique difficile. (Voir à ce sujet les thèses conventionnalistes de Duhem, Popper, ou Einstein.)


Références



Maryvonne Longeart
Accueil | Cours | Programmes | Textes | Site académique

 

Accueil | Cours | Programmes | Textes | Site académique |