Définitions

Discussion

 

Autres repères

• Ressemblance / Analogie
• Objectif / Subjectif
• Essentiel / Accidentel
• Légal /Légitime
• Croire / Savoir
• Convaincre / Persuader
• Médiat / Immédiat
• Intuitif / Discursif
• Abstrait / Concret
• Analyse / Synthèse
• Expliquer / Comprendre
• Identité / Egalité / Différence
• Absolu / Relatif
• En acte / En puissance
• Cause / Fin
• Contingent / Nécessaire / Possible
• En Fait / En droit
• Formel / Matériel
• Genre / Espèce / Individu
• Idéal / Réel
• Obligation / Contrainte
• Origine / Fondement
• Principe / Conséquence
• En théorie / En pratique
• Transcendant / Immanent
• Universel / Général / Particulier

 

Ressemblance et analogie

3/3


Définitions

Discussion


Exemples

Descartes s'appuie sur un raisonnement par analogie pour affirmer qu'il existe au monde d'autres êtres conscients que lui-même. Le raisonnement est le suivant :

C'est donc l'existence d'un comportement signifiant (le langage) qui permet à Descartes d'affirmer par analogie l'existence d'autrui comme être pensant et de sortir de la solitude du cogito. "Il ne s'est toutefois jamais trouvé aucune bête si parfaite, qu'elle ait usé de quelque signe, pour faire entendre à d'autres animaux quelque chose qui n'eût point de rapport à ses passions; et il n'y a point d'homme si imparfait, qu'il n'en use; en sorte que ceux qui sont sourds et muets, inventent des signes particuliers, par lesquels ils expriment leurs pensées. Ce qui me semble un très fort argument pour prouver que ce qui fait que les bêtes ne parlent point comme nous, est qu'elles n'ont aucune pensée, et non point que les organes leur manquent." Descartes, Lettre au Marquis de Newcastle


Machiavel, voulant montrer que " quiconque voudrait fonder une république, réussirait infiniment mieux avec des montagnards encore peu civilisés qu'avec les habitants des villes corrompues", prend à l'appui de sa thèse un exemple historique et fait une analogie.
Machiavel, Discours sur la première décade de Tite-Live, L. I, ch. XI.

Identifiez l'analogie dans le texte en utilisant deux couleurs différentes. Les termes analogues doivent être de la même couleur. (Par exemple dans l'analogie " le roi est à ses sujets ce qu'un père est à ses enfants ", père / roi d'une part et enfants / sujets d'autre part, seraient de la même couleur.)
Écrivez l'analogie que fait Machiavel sous forme de rapport (A/B=C/D).


Platon, parlant de l'éducation des gardiens, fait une analogie entre l'éducation et la teinture. Platon, La République, IV, 429d-430b
Relevez les termes que Platon utilise à la fois pour la teinture des laines et pour l'éducation des gardiens afin de mettre en évidence la ressemblance entre les deux procédés. Faites un tableau à deux colonnes, l'une pour la teinture des laines, l'autre pour l'éducation des gardiens, pour mettre en vis à vis les termes analogues des deux domaines :

Teinture des laines
Education des gardiens
La laine
Les gardiens
etc...

 


Il ne suffit pas d'être doué de raison pour être philosophe, pas plus qu'il ne suffit d'avoir des pieds pour être cordonnier! Il est urgent dit Hegel "de faire à nouveau de la philosophie une chose sérieuse". La philosophie, n'en déplaise à Kant, doit s'apprendre comme la menuiserie ou la cordonnerie s'apprennent. Hegel, Phénoménologie de l’esprit, Préface.


Platon, (République VI), représente les différents degrés de réalité et les différents niveaux de connaissance qui y correspondent par un segment de droite divisé en deux parties inégales elles-mêmes divisées en deux autres segments inégaux. A chaque segment correspondent un type d'objets et le type de connaissance qui s'y rapporte. Cette représentation est connue sous le nom d' "analogie de la ligne":

L'analogie de la ligne est la clé de l'Allégorie de la caverne (République VII). Cette allégorie illustre les différents niveaux de la connaissance (allant de l'illusion à la vérité), ainsi que la démarche philosophique qui permet de s'élever de l'un à l'autre.

La caverne (comprenant les ombres, les prisonniers, les marionnettistes, les figurines, le muret, le chemin escarpé et le feu) représente le monde matériel et l'état initial d'ignorance des hommes "prisonniers" des apparences sensibles. Nous ne voyons que des reflets trompeurs (illusions) que nous prenons pour la réalité. C'est le règne de l'opinion dans lequel nous maintiennent les manipulateurs d'opinion (les montreurs de marionnettes).

Libéré par un éducateur qui le forcera à se détourner des apparences et à suivre le difficile chemin vers le monde extérieur et la lumière (le monde intelligible et la vérité), le philosophe en herbe sera d'abord surpris et perdu (ébloui). Quand il sera enfin capable de regarder la vérité en face, il devra revenir dans la caverne pour libérer et guider les autres prisonniers (il devient roi-philosophe).



Maryvonne Longeart
LOG | Accueil | Programmes | Banque de textes