Accueil | Cours | Programmes | Textes | Site académique |

Cours du LOG

Lire le texte en repérant les concepts clés et les principales articulations

Lire le texte en repérant les concepts clés et les principales articulations et répondre aux questions :

Ces éléments vous serviront pour rédiger l'introduction et organiser votre explication.

Quelques pistes de réflexion

La politique est-elle indépendante de la morale ? Voir les sujets de dissertation:

Repères conceptuels

Quelques lectures pour approfondir

Machiavel, Le Prince

Eléments pour une explication détaillée

Explication détaillée



Maryvonne Longeart

Accueil | Cours | Programmes | Textes | Site académique

 

Expliquer le texte suivant :

On pourrait alléguer des exemples innombrables dans le temps présent, montrer combien de traités, combien d'engagements sont partis en fumée par la déloyauté des princes ; et celui qui a su le mieux user du renard en a tiré les plus grands avantages. Toutefois, il est bon de déguiser adroitement ce caractère, d'être parfait simulateur et dissimulateur. Et les hommes ont tant de crédulité, ils se plient si servilement aux nécessités du moment que le trompeur trouvera toujours quelqu'un qui se laisse tromper. […]
Il n'est donc pas nécessaire à un prince de posséder toutes les vertus énumérées plus haut (1); ce qu'il faut, c'est qu'il paraisse les avoir. Bien mieux, j'affirme que s'il les avait et les appliquait toujours, elles lui porteraient préjudice ; mais si ce sont de simples apparences, il en tirera profit. Ainsi, tu peux sembler - et être réellement - pitoyable, fidèle, humain, intègre, religieux : fort bien ; mais tu dois avoir entraîné ton cœur à être exactement l'opposé, si les circonstances l'exigent. Si bien qu'un prince doit comprendre - et spécialement un prince nouveau (2)- qu'il ne peut pratiquer toutes ces vertus qui rendent les hommes dignes de louanges, puisqu'il lui faut souvent, s'il veut garder le pouvoir, agir contre la foi, contre la charité, contre l'humanité, contre la religion.
Nicolas Machiavel, Le prince, ch. XIII

La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

Autres sujets


Machiavel