L'interprétation


L'inconscient

 

Synthèse
L'interprétation
L'inconscient



Espace professeur
L'interprétation

Espace professeur
L'inconscient

 

Le rêve et son interprétation chez Freud


La connaissance de soi est ce que je peux savoir de moi-même. Elle se fait d’abord par introspection : observation supposée directe, immédiate de mes états intérieus, simple attention à moi-même.

Freud souligne la nécessité de passer par une interprétation : la connaissance de soi se fait par une voie indirecte, médiate, qui mobilise un raisonnement.

Médiat/Immédiat ; Intuitif/Discursif

Qu’est-ce qu’une interprétation ?

L'interprétation est souvent opposée à l'explication.

Ex. : interpréter un geste, c'est se demander quelle est sa signification : salut, insulte, réflexe (donc pas de signification), etc. ?

Interpréter, c’est raccorder à une intention (un vouloir-dire ou vouloir-faire : schéma moyen-fin).

L’interprétation est une tâche, une activité à poursuivre.

Voir aussi la distinction Expliquer/Comprendre

L’exemple des rêves

NB : selon Freud, les phénomènes psychiques ont à la fois un sens et une cause.

Le rêve, selon Freud, est la « voie royale » pour accéder à l’inconscient dont il postule l’existence.

Le rêve est apparemment absurde, dénué de sens. Il se présente comme un enchaînement d’événements sans liens apparents. Mais :

  1. le rêve d’enfant est la réalisation explicite de désirs inassouvis;
  2. d’où l’idée que le rêve adulte serait aussi la réalisation déguisée de désirs inconscients 

Pour interpréter un rêve, trouver son sens, il faut distinguer le contenu manifeste et le contenu latent.

Ainsi, le contenu manifeste est ce dont parle explicitement le rêve; le contenu latent est l’ensemble des pensées, désirs, etc. qui cherchent à devenir conscients mais qui subissent la censure du refoulement et sont donc transformés pour apparaître sous la forme du contenu manifeste.

Le travail d'élaboration du rêve est le processus par lequel le contenu latent est transformé en contenu manifeste. C'est le travail de construction du rêve. Le travail du rêve est rendu nécessaire par la censure et le refoulement. Les images constituant le contenu manifeste du rêve présentent les pensées constituant le contenu latent de façon voilée : le travail du rêve est donc une forme codage pour contourner la censure.

Contenu latent --------- Travail d'élaboration ----------> Contenu manifeste

Le contenu manifeste est le résultat d’une élaboration qui mobilise une « logique » propre à l’inconscient :

• La transposition est une dramatisation : un souhait / désir est représenté par une image, une mise en scène. La dramatisations'accompagne de figuration, c'est-à-dire de la représentation métaphorique de relations conceptuelles et abstraites. Ex. :
- Représenter la causalité par la succession
- Représentation d'un lien logique (et/ou) par la contiguïté spatiale

• La condensation est le fait que plusieurs éléments du contenu latent peuvent être concentrés sur un même élément du contenu manifeste qui est par conséquent "polysémique" (il a plusieurs sens). Ainsi, plusieurs pensées sont figurées par la même image. Le contenu manifeste du rêve est donc beaucoup plus court que son contenu latent. Cependant, l'inverse est aussi possible: il peut arriver que plusieurs éléments du contenu manifeste renvoient au même élément du contenu latent. On parle alors de dispersion.

• Le déplacement : les détails anodins du contenu manifeste sont liés aux pensées latentes importantes (qui donnent l’essentiel du sens latent). Déplacement de l’intensité affective.

Le travail d'analyse est l'inverse du travail du rêve. C'est le travail d'interprétation du rêve. Interpréter le rêve, c’est remonter du contenu manifeste au contenu latent. Mais comment faire ?

- Principe du déterminisme psychique : ce qui vient spontanément à l’esprit a un rapport avec les idées refoulées ; la résistance du patient à dire ce qui lui vient à l’esprit est une marque qu’on se rapproche de ces idées.

- Technique de l’association libre des idées: dire le plus librement possible ce à quoi le contenu manifeste du rêve fait penser devrait permettre, de proche en proche, de remonter du contenu manifeste au contenu latent.

Par association libre des idées, le travail d'analyse restitue le contenu latent du rêve à partir de son contenu manifeste. Le rêveur est invité à dire sans auto-censure toutes les pensées évoquées par le contenu manifeste du rêve.

       Contenu manifeste --------- Travail d'analyse ----------> Contenu latent

Le travail d'analyse est nécessaire pour donner un sens aux rêves obscures et absurdes.

Problème : quel est le critère de la bonne interprétation ?

  1. Critère de cohérence : la meilleure interprétation est celle qui maximise la cohérence des constituants du rêve. Mais cf. enquête policière : une interprétation cohérente des indices n’est pas la preuve de la justesse de cette interprétation (plusieurs interprétations cohérentes sont possibles). Cette condition est donc écessaire, mais pas suffisante.
  2. Critère d’efficacité : la bonne interprétation est « celle qui marche », c'est-à-dire celle qui aide le patient à surmonter ses difficultés. Pour Freud, la visée thérapeutique est essentielle. Mais ce n’est pas parce qu’une interprétation permet de produire un effet que c’est la bonne (la coïncidence n’est pas exclue)

Conclusion :

Pour Freud, la connaissance de soi est nécessaire à la guérison et à l’équilibre de la personnalité. Il faut remonter aux idées inconscientes responsables de la souffrance pour les rendre conscientes et supprimer le conflit, ainsi que la division du sujet avec lui-même.

Mais l’interprétation est-elle une connaissance ? Quelle distinction entre sens et vérité : interpréter, est-ce connaître ? S’agit-il d’acquérir une vérité sur soi ? Ou bien n'est-ce qu'un instrument de compréhension / guérison qui permet de conduire une action efficace ?

Problème de la vérité appliquée au sujet : y a-t-il une vérité de moi-même, ou suis-je ce que je comprends de moi ?

Expliquer/Comprendre



Rémi Clot-Goudard
Maryvonne Longeart
LOG | Accueil | Programmes | Banque de textes


Cours du LOG