Textes de l'auteur

 


Site académique

Cours

Bertrand Russell

1872-1970


Eléments de biographie

Philosophe, mathématicien et logicien anglais qui fut à l'origine des plus grandes avancées philosophiques du XXe siècle. Socialiste libéral et laïque, il s'est engagé politiquement et moralement pour défendre un idéal de justice et de paix.

En 1890, il entre au Trinity college à l'Université Cambridge.

Il se fait remarquer pour ses travaux sur les fondements des mathématiques et devient membre de la Royal Society en 1908.

En 1911, il rencontre Ludwig Wittgenstein qui le marquera profondément.

Membre de la Chambre des Lords à partir de 1931.

Prix Nobel de littérature en 1950.

Créateur de la Fondation Russell pour la Paix et du "Tribunal Russell" pour la défense des droits de l'homme.


Thèmes majeurs

Russell reprend la grande interrogation de Descartes: « Existe-t-il au monde une connaissance dont la certitude soit telle qu'aucun Homme raisonnable ne puisse la mettre en doute ? » (Russell, Problèmes de philosophie, §1)

Logique et mathématiques

Les contributions les plus importantes de Russell sont ses travaux sur la logique et les fondements des mathématiques. Dans les Principia Mathematica, écrits en collaboration avec Alfred North Whitehead, il procède à une reconstruction des mathématiques à partir des principes logiques. C'est le premier exposé complet de la logique symbolique moderne.

Par ailleurs, la logique doit servir d'instrument pour la recherche de la vérité.

Théorie de la vérité

Russell conçoit la vérité comme la correspondance entre un fait et une croyance. Russell pose l'existence de faits simples, indépendants les uns des autres qui renvoient directement à des constituants objectifs du monde (par exemple, "ceci est bleu", "il fait chaud"...). La vérité des énoncés complexes dépend uniquement de la vérité de leurs constituants plus simples et de l'évaluation logique des connecteurs qui les relient ("et", "ou", "non"...).

Une première difficulté consiste à s'assurer de la vérité des énoncés simples. Elle est garantie par leur origine sensible: les données des sens ("sens data"). Mais "quelle est la vraie nature de la table réelle qui a une existence permanente et distincte de mon « moi »? " (Problèmes de philosophie)

La deuxième difficulté, déjà soulignée par Hume, est de montrer que les énoncés complexes et l'ensemble des sciences dérivent logiquement de ces données sensibles indubitables.


Principales oeuvres

Pour en savoir plus

Encyclopédie Wikipédia



Maryvonne Longeart