Site académique


Textes de Pascal


 

Blaise Pascal

1623-1662

 

Éléments de biographie

Mathématicien, physicien et philosophe, Blaise Pascal est né à Clermont-Ferrand en 1623.

En 1642, il crée les plans d'une machine à calculer arithmétique considérée comme l'ancêtre de l'ordinateur.

En 1654, il vit une expérience mystique et décide de se consacrer à Dieu. Il soutient le jansénisme de l'abbaye de Port-Royal contre les jésuites. Doctrine de Jansénius (1585-1638), le jansénisme est une théorie de la grâce divine et de la prédestination qui sera condamnée par l'Église catholique.

Pascal meurt en 1662.


Thèmes majeurs

Pascal est à la fois moraliste et savant.

En tant que savant, il défend la nouvelle conception du monde comme univers infini proposée par la science, et plus particulièrement l'astronomie, depuis la fin du XVIe siècle. Il critique l'autorité des Anciens et défend le raisonnement et l'expérience dans la recherche des vérités scientifiques (Préface pour un traité du vide). Outre de nombreux travaux en mathématiques, il étudie le problème du vide et démontre la pression atmosphérique (expérience du Puy de Dôme).

En tant que moraliste et apologue de la religion chrétienne, il souligne la misère de l'homme sans Dieu qui se masque le néant de sa condition dans le divertissement (aussi bien l'amusement que le travail acharné). S'adressant aux libertins, Pascal décrit l'incomplétude et les contradictions de la nature humaine : l'homme faible et misérable est aussi plus fort et plus digne que toute la nature qui l'écrase (thème du "roseau pensant").

Pascal oppose l'esprit de géométrie qui relève de la raison à l'esprit de finesse qui relève du coeur.
Le coeur est la connaissance intuitive, immédiate qui permet de saisir les principes et Dieu. Il est la faculté du particulier et de l'individuel.
La raison est la pensée discursive, médiate. elle est la faculté de l'universel et du général.

Le coeur a ses raisons que la raison n'a pas. La raison est limitée : la dernière démarche de la raison est de reconnaître son impuissance.


Principales oeuvres

Maryvonne Longeart

 

Cours