Site académique


Textes de Leibniz


 

Leibniz

1646-1716

Eléments de biographie

Gottfried Wilhem Leibniz est né en 1646. Il étudie la philosophie ancienne, les mathématiques et le droit. Il fréquente Arnauld et étudie les travaux scientifiques de Pascal. Il rencontre également les membres de la Royal Society à Londres et Spinoza en Hollande.

Ses activités sont très diverses, scientifiques, philosophiques et diplomatiques.

En 1676, Leibniz invente indépendamment de Newton le calcul différentiel. La querelle avec les newtoniens sur la priorité de cette découverte assombrira ses dernière années.

En 1700, il devient le premier président de ce qui deviendra l'Académie des sciences de Berlin.

Leibniz meurt en 1716.


Thèmes majeurs

Leibniz a toujours professé la multiplicité des points de vue possibles sur le monde et sa pensée reflète ce pluralisme. La constante remarquable dans cette diversité est la critique de Descartes.

Critique du cogito cartésien

Descartes fait du cogito (la certitude de sa propre existence comme être pensant) la première vérité indubitable. Pour Leibniz, le cogito n'a pas de priorité. Les vérités de raison sont fondées sur les principes logiques de contradiction et du tiers exclu et les vérités de fait sont fondées non seulement sur le cogito, mais sur la diversité de l'expérience.

La logique

Leibniz rêve de construire une logique qui ne se réduise pas à la théorie du syllogisme d'Aristote.

La logique devrait être une langue universelle capable de produire une science générale par construction à partir d'axiomes (propositions premières) et de règles. Contre les empiristes, Leibniz pense qu'une connaissance universelle et nécessaire serait possible grâce à cette langue.

Le meilleur des mondes

L'ordre du monde n'est possible que grâce à l'harmonie que Dieu a préétablie entre les êtres. Il s'ensuit que le monde est exactement ce qu'il devrait être. Il n'y en a pas de meilleurs possible. Cette thèse métaphysique a été carricaturée pas Voltaire dans Candide.


Principales oeuvres

NB : l' oeuvre de Leibniz est immense, mais surtout constituée de fragments et de lettres. Les ouvrages achevés sont peu nombreux.


Pour en savoir plus

Encyclopédie Wikipédia



Maryvonne Longeart

 

Cours