Site académique

Cours

Martin Heidegger

1889-1976

(page en construction)


Eléments de biographie

Philosophe allemand. Il fut l'assistant de Husserl auquel il succède dans la chaire de philosophie de l'université de Friburg.


Thèmes majeurs

D'abord dans la ligne de la phénoménologie, Heidegger, très vite, remet en question toute la métaphysique occidentale caractérisée par l'oubli de l'être.

La question du sens de l'être

Parmi tous les "étants", ces êtres particuliers, qui existent concrètement dans la réalités, il en est un, l'être humain, le "dasein" (être-là), qui a cette particularité de se poser des questions. L'être-là se comprend toujours à partir de son existence, c'est-à-dire de l'être même à l'égard duquel il se comporte de telle ou telle manière. Or, l'étant de l'humain, le Dasein, s'enracine dans la finitude et le temps. C'est donc dans l'angoisse de sa propre mort que l'homme saisit la particularité de son existence et conçoit ce que c'est que l'être. Au contraire, celui qui refuse d'affronter cette éventualité vit dans l'inauthenticité. Assumet sa mortalité, c'est s'engager résolument dans un projet en acceptant la possibilité qu'à tout moment en survienne la fin.

La réflexion sur la technique

Pour Heidegger, la technique met l'homme en péril non seulement parce qu'elle rend possible la destruction de la terre et de l'espèce humaine, mais parce qu'elle menace l'essence même de l'homme: la pensée.

"L'homme qui saisit toutes choses et lui-même du point de vue de la pensée calculante, s'en tient à l'étant sur lequel il cherche à exercer sa domination, et ne se préoccupe plus de ce qui devrait le concerner plus que tout autre chose, c'est-à-dire de l'être lui-même." A. Boutot, Heidegger, coll. "Que sais-je?", 1995, p. 96


Principales oeuvres

Pour en savoir plus

Encyclopédie Wikipédia



Maryvonne Longeart