Site académique

 

 



Textes

 

 


 

Diogène le cynique
IVe siècle av. J.-C.

 
   
Élément de biographie

Diogène le cynique est un philosophe grec du IVe siècle av. J.-C., disciple de Socrate et contemporain de Platon et d’Aristote. Il appartient à l’école cynique ainsi appelée parce que son fondateur, Antisthène, enseignait dans le « mausolée du chien » et qu’il s’appelait lui-même « chien » pour signifier son mépris des conventions humaines. Les cyniques critiquent les conventions sociales et prônent un retour à une vie plus simple, plus proche de la nature, mais également plus exigente. Diogène est le plus connu des cyniques.


Thèmes majeurs

Aucun écrit de lui ne nous est parvenu. On connaît sa philosophie (au sens de « art de vivre ») par des anecdotes rapportées en particulier par Diogène Laërce (historien de la philosophie, IIIe siècle après J.-C. qu’il ne faut pas confondre avec Diogène le cynique.)


Principales oeuvres

On ne connaît les idées de Diogène le Cynique que par des témoignages, dont celui de Diogène Laërce (IIIe siècle apr. J.-C.) qui nous a transmis une liste de ses écrits et des anecdotes qui illustrent sa philosophie.


Pour en savoir plus

Encyclopédie Wikipédia

 


Maryvonne Longeart