Site académique

 

Textes de Austin

 

 

 


John Langshaw Austin
1911-1960

 
   

 

Éléments de biographie

Professeur de philosophie à Oxford, John Austin est un des représentants du courant de la philosophie analytique anglaise.


Thèmes majeurs

L'analyse du langage ordinaire

Contrairement à l'empirisme logique qui mettait l'accent sur la logique et la recherche d'une langue idéale (Bertrand Russell et les philosophes de Cambridge), Austin fait partie des tenants d'une analyse du langage ordinaire. L'analyse logique ne permet pas d'étudier tous les aspects du langage. L'analyse de l'usage ordinaire du langage contribue à nous libérer de certaines confusions conceptuelles et à mieux poser les problèmes philosophiques.

Les performatifs

Comme l'avait déjà montré Roman Jakobson, l'usage du langage ne se réduit pas à la fonction informative. Austin analyse une nouvelle fonction que Jakobson avait négligée.
Certaines phrases ne décrivent pas la réalité et ne sont donc pas susceptibles d'être vraies ou fausses. Elles ne sont pas des messages au sens propre du terme mais des actes. C'est pourquoi leur analyse échappeà l'analyse logique. Une promesse, par exemple, ne décrit pas un état de fait mais accomplit l'action de promettre. Austin appelle "performatifs" ce type d'énoncés.

Les actes de langage

Toute énonciation pour austin constitue un acte complexe dont la signification dépend :

  1. de la référence au réel (aspect locutionnaire);
  2. de la situation du locuteur et du type d'action qu'il accomplit en parlant - promesse, menace, avertissement ... - (aspect illocutionnaire);
  3. de l'effet produit sur l'interlocuteur (aspect perlocutionnaire).

Principales oeuvres
  • Quand dire, c'est faire (1948)
  • Le Langage de la perception (1962)

Pour en savoir plus

Encyclopédie Wikipédia

 



Maryvonne Longeart