La principale perfection de l'homme est d'avoir un libre arbitre, et [...] c'est ce qui le rend digne de louange ou de blâme.  Descartes
Philosophes à l'affiche
 
  bergson1.jpg   diderot1.jpg   platon1.jpg   wittgenstein1.jpg  

Ecrire au webmaster | Recommander | Version mobile


Recherche



Classes terminales
Ressources

Fermer Articles et mémoires

Fermer Coups de coeur

Fermer Docs audio et vidéo

Fermer Fiches de lecture

Fermer Présentation d'ouvrages

Divers

Fermer A propos du forum

Fermer Anciens éditoriaux

Fermer Formation continue

Fermer Humeurs

Fermer Informations officielles

Fermer Le coin des prépas

Fermer Manifestations diverses

Fermer Programmes

Fermer Tice

Fermer Tricentenaire naissance Rousseau

Ebooks de philo
Bases de données
Philo en vidéo
Connexion...
 Liste des membres Membres : 184

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 6296255  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 17

Le 13/02/2009 @ 23:52

Record connectés :Cumulé : 2231

Le 16/06/2013 @ 22:26

Oeuvres philosophiques - Jean-Jacques Rousseau

Les ebooks que nous mettons à votre disposition, sont disponibles dans trois formats :

1.     PDF (Adobe), sans doute le plus universel, particulièrement adapté à la  lecture sur les écrans d'ordinateurs. Pour un confort de lecture maximal, nous vous conseillons vivement l’affichage « Plein écran » dans Adobe Reader (touche ctrl+L sur un PC).
Pour visualiser les ebooks proposés dans ce format, vous devez avoir installé le logiciel Adobe Reader. Pour plus de précisions sur l'utilisation d'ebooks au format PDF, veuillez consulter la FAQ.
Adobe Reader est gratuit, cliquer sur l'icône ci-dessous pour le télécharger:

icon_get_adobe_reader.gif

2.   ePub, le nouveau format universel destiné aux liseuses de type Sony reader mais aussi aux téléphones portables de type iPhone ou Androïd. C'est également le format idéal pour lire sur l'Ipad d'Apple via le logiciel Books. Nous conseillons l'usage du logiciel Calibre pour la gestion des bibliothèques d'ebooks à ce format et leur visualisation sur l'ordinateur ainsi que pour la communication avec les liseuses. A noter: on peut également utiliser Adobe digital editions.
 
3.   Mobi, est le format propriétaire du Kindle d'Amazon. Un logiciel Kindle est disponible pour PC et Mac, mais aussi pour iOS (iphone, ipad) et Androïd pour les smartphones. Il permet le téléchargement de livres sur le Kindle store. Il est ergonomique et permet la prise de notes. Il offre un excellent confort de lecture à l'écran.

Rousseau, Du contrat social

Rousseau, Du contrat social

Ouvrage de référence de la philosophie politique, le Contrat social fonde une nouvelle légitimité, celle qui repose sur la souveraineté du peuple opposée à celle du monarque ou du tyran : «Tout gouvernement légitime est républicain.» La démocratie est donc le seul régime politique légitime.
Pour Rousseau, «l'homme est né libre, et partout il est dans les fers »; comme il n'est ni possible ni souhaitable de revenir à l'état de nature, il faut «trouver une forme d'association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun s'unissant à tous n'obéisse pourtant qu'à lui-même et reste aussi libre qu'auparavant».

PDF | ePub | Mobi Nouvelle édition le 14/02/2012

Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes

Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes

Le concept d'Etat de nature, central, comme chacun sait dans ce texte, est présenté par Rousseau, comme anhistorique: «un état qui n'existe plus, qui n'a peut-être point existé, qui probablement n'existera jamais, et dont il est pourtant nécessaire d'avoir des notions justes pour bien juger de notre état présent.» L'auteur a donc comme ambition, ici, de mieux comprendre le fonctionnement de la société et des maux dont souffre l'homme en son sein.

PDF | ePub | Mobi Nouvelle édition le 14/02/2012

Rousseau, Émile ou De l'éducation

Rousseau, Émile ou De l'éducation

On ne connaît point l’enfance : sur les fausses idées qu’on en a, plus on va, plus on s’égare. Les plus sages s’attachent à ce qu’il importe aux hommes de savoir, sans considérer ce que les enfants sont en état d’apprendre. Ils cherchent toujours l’homme dans l’enfant, sans penser à ce qu’il est avant que d’être homme. Voilà l’étude à laquelle je me suis le plus appliqué, afin que, quand toute ma méthode serait chimérique et fausse, on pût toujours profiter de mes observations. Je puis avoir très mal vu ce qu’il faut faire ; mais je crois avoir bien vu le sujet sur lequel on doit opérer. Commencez donc par mieux étudier vos élèves ; car très assurément vous ne les connaissez point ; or, si vous lisez ce livre dans cette vue, je ne le crois pas sans utilité pour vous.
PDF | ePub | Mobi Nouvelle édition le 14/02/2012

Rousseau, Lettres écrites de la montagne

Rousseau, Lettres écrites de la montagne

Rédigées entre le 25 octobre 1763 et le 10 mai 1764, les Lettres écrites de la montagne sont éditées par Rey en 1764. Après la publication de l' Emile et du Contrat social, le Petit Conseil de Genève condamne à son tour Rousseau, adoptant ainsi la même attitude que les autorités françaises et catholiques : le procureur général de Genève, Tronchin, fait alors paraître les Lettres écrites de la campagne, dans lesquelles il prétend réfuter Rousseau.
Les Lettres écrites de la montagne (il faut noter la référence évangélique au sermon sur la montagne) que Jean-Jacques écrit à Môtiers reprennent donc, pour les défendre, les thèses des deux ouvrages condamnés : mais elles en appliquent les arguments au cas particulier de la ville natale de Rousseau, dont l'auteur critique d'une part, à partir de la Profession de foi du vicaire savoyard, l'intolérance en matière religieuse et, d'autre part, la situation politique, qui correspond au processus de dégénérescence de la démocratie décrit dans le Contrat social.
PDF | ePub | Mobi Nouvelle édition le 19/02/2012

Rousseau, Discours sur les sciences et les arts

Rousseau, Discours sur les sciences et les arts

Le Discours sur les sciences et les arts a été écrit dans le cadre du concours de l’Académie de Dijon de 1750. Rousseau donne la parole au héros romain Fabricius par la prosopopée dans son Discours. Lauréat du concours, Rousseau voit son essai fort commenté et lui doit sa célébrité, bien avant son opus magnum Du contrat social.
Comme le veut le concours, le discours répond à une question : il s’agissait alors de déterminer « Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs ». Farouche critique des pratiques de son temps, l’auteur présente en deux parties une diatribe contre les sciences et les arts, qui bien loin d’épurer les mœurs éloignent les hommes de la vertu.
Contre le savoir incertain et inutile, Rousseau valorise l’ignorance et la simplicité vertueuse. Il attaque le raffinement et l’effinement des hommes habitués aux sciences et aux arts, et leur oppose une image d’hommes vigoureux et guerriers. Selon Rousseau, les sciences et les arts n’ont fait que corrompre les mœurs et camoufler le joug des tyrans en occupant les hommes à des futilités et leur faisant oublier leur servitude.
Délétères au plus grand nombre, sciences et arts ne nuisent toutefois pas aux grands hommes tels René Descartes ou Isaac Newton. (Wikipedia)
PDF | ePub | Mobi Nouvelle édition le 20/02/2012

Rousseau, Les confessions

Rousseau, Les confessions

Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau est une autobiographie publiée à titre posthume.
Le titre des Confessions a sans doute été choisi en référence aux Confessions de Saint-Augustin, publiées au IVe siècle après Jésus Christ. Rousseau, qui était protestant, accomplit ainsi un acte sans valeur religieuse à proprement parler, mais doté d’une forte connotation symbolique: celui de l’aveu des pêchés, de la confession. On reproche souvent à Rousseau la prétention extrême présente dans certains extraits des Confessions et dissimulée sous une apparente humilité, mais passer outre à la première lecture est nécessaire pour accéder au second niveau de l’œuvre, qui reste un chef d’œuvre de la littérature française.
Composé de 12 livres, Les Confessions de Rousseau sont considérées comme la première véritable autobiographie. La première partie de l’œuvre (livres I à VI) a été publiée en 1782 et la seconde (livres VII à XII) en 1789.

PDF | ePub | Mobi édité le 02/03/2012

Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire

Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire

Les Rêveries du promeneur solitaire tiennent à la fois de l’autobiographie et de la réflexion philosophique : il constitue le dernier des écrits de Rousseau, la partie finale ayant vraisemblablement été conçue quelques semaines avant sa mort, et l’œuvre étant inachevée.

PDF | ePub | Mobi édité le 02/03/2012

 

 

Rousseau, Considérations sur le gouvernement de Pologne et sur sa réformation projetée

Rousseau, Considérations sur le gouvernement de Pologne et sur sa réformation projetée

Le comte Wielhorski vient en France en 1770 demander leur aide aux hommes politiques et aux philosophes pour tirer la Pologne de la situation de désordre intérieur et de faiblesse géopolitique qui la mine. En effet le morcellement du pays et la division rigide de la population en trois états, l'ingérence constante de la Russie qui place ses candidats sur le trône polonais (Leszczynski a été ainsi évincé), les conflits entre catholiques et « dissidents », la paralysie du législatif due au droit de veto exorbitant accordé à tous les membres de la Diète, la résistance légitime au pouvoir national que peuvent opposer les régions en formant des Confédérations en cas de désaccord avec la Diète, tous ces facteurs sont de graves sources de désordre et rendent l'administration du pays impossible. Rousseau veut rendre à ce trop grand pays force et indépendance.

PDF | ePub | Mobi édité le 02/03/2012

Rousseau, Discours sur l’économie politique

Rousseau, Discours sur l’économie politique

L'économie politique désigne le gouvernement de l'Etat. Mais l'étymologie du mot "économie" qui renvoie au gouvernement domestique sage ne doit pas nous tromper. Le pouvoir politique est conventionnel et réglé sur les lois, tandis que le pouvoir paternel est fondé sur une relation naturelle et est réglé par le sentiment. Le paternalisme (pour qui le pouvoir politique dérive du pouvoir du père sur ses enfants) est donc faux. Gouverner en outre ne consiste pas à faire les lois. Ceci appartient à l'autorité suprême ou souveraineté. Considérant le corps politique comme un être moral, Rousseau appelle "volonté générale" ce qui "tend toujours au bien-être et à la conservation du tout et de chaque partie". C'est de cette volonté qu'émanent les lois. Elle est la source des lois. Le gouvernement "n'a que la puissance exécutrice".

L'article dégage les tâches du gouvernement légitime : celui où l'intérêt du peuple est le même que celui des chefs.
PDF | ePub | Mobi édité le 02/03/2012

Rousseau, Projet de constitution pour la Corse

Rousseau, Projet de constitution pour la Corse

La Corse, victime de la pénible domination gênoise, se révolte et rejette ce joug en 1729. Elle garde son indépendance jusqu'en 1768. A cette date, la France alliée de la République gênoise annexe la Corse par le traité de Versailles et met fin à la période d'indépendance. L'île a eu pour chef célèbre Pasquale Paoli, despote éclairé qui désirait donner à son Etat des institutions. Buttafoco prend l'initiative de demander à Rousseau la rédaction d'un projet de constitution. La Corse avait été jugée en effet dans le CONTRAT SOCIAL un des rares pays encore « capable de législation ».

PDF | ePub | Mobi édité le 02/03/2012

Rousseau - Essai sur l'origine des langues
Rousseau, Essai sur l'origine des langues

«L’Essai sur l’origine des langues n’est sans doute que l’ébauche d’une théorie générale du signe que Rousseau avait projeté d’écrire et à laquelle finalement il renonça. Pourtant, sous sa forme actuelle, il soulève des questions essentielles sur la nature et la fonction du langage. Attentif aux symptômes que représentent le déclin des langues populaires, la mort des dialectes et l’altération de la prononciation, Rousseau y jette les bases d’une critique sociale et institutionnelle des formes modernes de la communication. Son évocation d’une parole primitive, soustraite aux rigidités de la convention, conciliant l’expression individuelle et la communication sociale, tient peut-être davantage du mythe que de la réalité. Mais, outre que nombre de ses suggestions sont confirmées aujourd’hui par les travaux de l’ethnologie, elle nous permet de comprendre, par-delà la vérité des faits, le sens et les dangers de l’évolution actuelle. Ce serait en effet un combat d’arrière-garde que de défendre les langues menacées et les modes d’expression traditionnels contre la montée des impérialismes linguistiques, si nous ne disposions d’un modèle de référence qui nous rappelle que la parole peut être autre chose qu’un instrument de communication anonyme."

PDF | ePub | Mobi Nouvelle édition le 09/04/2012

 


Date de création : 20/02/2012 @ 12:29
Dernière modification : 17/06/2012 @ 12:16
Catégorie : Oeuvres philosophiques
Page lue 872 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^