Le Destin conduit celui qui acquiesce, et entraîne celui qui refuse.  
Sénèque
Philosophes à l'affiche
 
  bergson1.jpg   diderot1.jpg   platon1.jpg   wittgenstein1.jpg  

Ecrire au webmaster | Recommander | Version mobile


Recherche



Classes terminales
Ressources

Fermer Articles et mémoires

Fermer Coups de coeur

Fermer Docs audio et vidéo

Fermer Fiches de lecture

Fermer Présentation d'ouvrages

Divers

Fermer A propos du forum

Fermer Anciens éditoriaux

Fermer Formation continue

Fermer Humeurs

Fermer Informations officielles

Fermer Le coin des prépas

Fermer Manifestations diverses

Fermer Programmes

Fermer Tice

Fermer Tricentenaire naissance Rousseau

Ebooks de philo
Bases de données
Philo en vidéo
Connexion...
 Liste des membres Membres : 185

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 6296445  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 17

Le 13/02/2009 @ 23:52

Record connectés :Cumulé : 2231

Le 16/06/2013 @ 22:26

marc_aurele.jpgAntiquité et moyen-âge - Marc Aurèle (121 - 180)

Éléments de biographie

Empereur romain lecteur et disciple d'Epictète.

Son règne est marqué par la guerre contre les Barbares, dans la région du Danube. C'est pendant ces campagnes militaires qu'il médite et écrit ses Pensées pour moi-mêmes, qui n'étaient pas destinées à la publication et qui ne furent publiées qu'en 1599.

Il fonde à Athènes, en 176, quatre chaires de philosophies à la charge du Trésor impérial.

Il meurt du typhus en 180 à Vienne.


Thèmes majeurs

Philosophe stoïcien, Marc Aurèle est influencé par la lecture d'Épictète , mais aussi par Épicure

Comme Épictète, Marc Aurèle insiste sur la liberté du jugement et l'appartenance de l'être humain à l'ordre du monde. Seule notre volonté dépend de nous. Nous ne pouvons changer l'ordre du monde. Il faut donc ne vouloir que ce qui est dans l'ordre des choses. (thème qui sera repris par Descartes dans sa morale provisoire: mieux vaut changer mes désirs que l'ordre du monde). "Si nous considérons comme des biens ou des maux uniquement les choses qui dépendent de nous, il ne reste plus aucun motif d'accuser Dieu ou de déclarer la guerre à l'homme".

La mort est dans l'ordre des choses. Il faut donc l'accepter.

Mais pour pouvoir accepter l'ordre des choses, il faut le connaître. "Rien, en effet, n'est propre à élever les sentiments de l'âme, comme de pouvoir faire l'examen méthodique et rationnel de chacun des objets qui se présentent à nous dans la vie et d'y porter un regard tel, qu'à l'instant même on comprenne à quel ordre de choses chaque objet appartient." Pensée pour moi-même, L. III, pensée XI.


Principales oeuvres

  • Soliloques (ou Pensées pour moi-même)


logo_log.gif


Article rédigé par Maryvonne Longeart, professeur de philosophie, pour le Lycée Ouvert de Grenoble


Date de création : 07/12/2008 @ 10:11
Dernière modification : 21/11/2009 @ 20:05
Catégorie : Antiquité et moyen-âge
Page lue 3445 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^